A la une Politique

Les voies et moyens du label Sénégal « pays propre » mis en exergue

Le Premier ministre a mis l’accent, mercredi, sur « un ensemble d’initiatives à mettre en œuvre » pour l’intégration des bonnes pratiques en matière d’hygiène et de propreté, « afin de conférer au Sénégal le label d’un pays propre »

Des propos rapportés par le porte-parole du gouvernement, Amadou Moustapha Njekk Sarré à l’issue du Conseil des ministres. Il ajoute que Ousmane Sonko, «  a souligné la nécessité d’ancrer cette exigence notamment dans les hôpitaux, centres et postes de santé, ainsi que dans les secteurs de l’éducation, du tourisme, de l’industrie, du commerce, de la restauration, du transport public et du secteur aéroportuaire ».

Le ministre de la Formation professionnelle et porte-parole du gouvernement, ajoute que le Premier ministre a par ailleurs « attiré l’attention des ministres concernés sur la vigilance à observer pour éviter toute rupture d’approvisionnement en médicaments essentiels ».

Le chef de l’État, lui, est « revenu sur la Journée nationale d’investissement humain sur l’étendue du territoire national, autour du nouveau concept inclusif ‘Setal Sunu Réew’ », samedi dernier.

Selon le compte rendu de la réunion hebdomadaire du gouvernement, Bassirou Diomaye Faye « a félicité le gouvernement, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, les populations, les élèves, les jeunes, les femmes, les autorités administratives, les élus et la communauté des acteurs du cadre de vie pour la mobilisation exceptionnelle et l’engagement remarquable notés partout lors de cette » opération de nettoiement.

« Il a demandé au gouvernement […] de veiller à relever le défi de la pérennisation de la Journée nationale de mobilisation citoyenne mensuelle, qui doit occuper une place primordiale dans l’agenda institutionnel et social du Sénégal ».

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!