Flash International

Près de 33 millions de personnes au Sahel ont besoin d’une aide vitale et de services de protection

Près de 33 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire vitale et de services de protection au Sahel.

L’alerte est donnée par OCHA, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies qui indique à travers un communiqué que « la vie de 32,8 millions de personnes à travers le Sahel est affectée par un ensemble complexe et interconnecté de crises, exacerbées par l’instabilité, la détérioration de la situation sécuritaire et les effets du changement climatique, les laissant dans le besoin d’une assistance humanitaire et de services de protection ».

le document précise que ce diagnostic est consigné dans un document d’OCHA intitulé « Aperçu des besoins humanitaires et fonds requis pour le Sahel en 2024 ». Il met en lumière « la nature des crises humanitaires auxquelles la région est confrontée, ce que cela signifie pour les habitants de la région, et comment les humanitaires répondent à ces crises ».  

Elle ajoute que la violence et les conflits croissants, à travers le Sahel, menacent les vies et les moyens de subsistance, forçant les familles à fuir leurs maisons et empêchant l’accès aux services sociaux de base.

Selon le communiqué, «  2,2 millions d’enfants sont privés de leur droit à l’éducation en raison de la fermeture des écoles, et 1 263 centres de santé sont fermés. La région accueille deux millions de réfugiés et demandeurs d’asile et 5,6 millions de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays, dont beaucoup ont subi des déplacements multiples ».

OCHA note également que les effets croissants du changement climatique multiplient les vulnérabilités, ajoutant qu’au cours de la saison de soudure de juin à août 2024, 16,7 millions de personnes auront du mal à se nourrir, ajoutant que la crise au Sahel a des répercussions au-delà de la région.

Face à la situation l’agence onusienne lance un appel aux donateurs. « Les partenaires humanitaires ont besoin de 4,7 milliards de dollars américains en 2024 pour répondre aux besoins urgents de 20,9 millions de personnes au Burkina Faso, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, au Tchad, au Mali, au Niger et dans les États d’Adamawa, de Borno et de Yobe au Nigeria », lance-t-elle.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!