Découvrez 'Culturel', notre nouvelle émission culture
Zoom sur
Aliou Cissé, sélectionneur des lions : un manager en mission
02/07/2019
Aliou Cissé, sélectionneur des lions : un manager en mission


Aliou Cissé n'est pas le genre d'hommes à gamberger. Alors que  le Sénégal sortait d'une défaite difficile à avaler contre l'Algérie, et que le pays vivait dans la hantise d'une élimination prématurée à la veille d'un match décisif contre le Kenya, Cissé est resté imperturbable et a rappelé les objectifs de son groupe :  "Nous voulons continuer l’aventure jusqu’au 19 juillet." Le Sénégal a en tout cas franchi une étape avec sa victoire (3-0) et est maintenant tourné vers le duel contre l'Ouganda en huitièmes de finale. Dans cette CAN, Aliou Cissé est sans doute  le membre de la délégation qui cristallise le plus les attentes et semble porter le fardeau de la pression plus qu'aucun autre. Alors quand les critiques s'abattent sur sa sélection, forcément, elles s'abattent aussi sur lui, qui l'incarne mieux que quiconque. Car c'est Cissé qui a façonné ce groupe. 

Avant de prendre la tête des Lions, il était adjoint de l'équipe olympique, qui a participé aux Jeux londoniens de 2012 et dans laquelle on retrouvait, déjà, Sadio Mané, Moussa Konaté ou Idrissa Gueye. Lorsqu'Aliou Cissé est nommé sélectionneur des A en 2015, l'espor renaît chez beaucoup de supporters conscients que cet homme à poigne est sans doute l'homme qui pourra restaurer le lustre de la sélection. Les Lions de la Teranga sortent non seulement d'une CAN désastreuse sous la houlette d'Alain Giresse, mais globalement de dix ans de disette. Capitaine lors du Mondial historique de 2002, connu du peuple sénégalais pour son travail d'entraîneur depuis son expérience sur le banc de l'équipe olympique, Cissé incarne le renouveau sénégalais, d'autant qu'il arrive avec une génération talentueuse. 

Au final, le bilan est irréprochable :  en 41 matchs sur le banc des Lions, il affiche 25 victoires pour 10 nuls et 6 défaites. Surtout, il a mené le Sénégal à des quarts de finale de CAN en 2017, une première depuis 2006, et à la seconde qualification de son histoire au Mondial en 2018. Malgré ça, des voix s'élèvent encore pour critiquer le jeu de l'équipe et ses choix tactiques. Rien ne semble lui être pardonné, ce qui est d'ailleurs courant dans le poste qu'il occupe. 

Toutefois, l'on peut noter que ces critiques ne semblent pas l'affecter outre mesure, car Aliou Cissé est sûr d'une chose : dans le milieu du football c'est uniquement par la victoire qu'on obtient la reconnaissance. 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :