Découvrez 'Culturel', notre nouvelle émission culture
culture
Fatou Diome : " Il faudrait que les chefs d’Etat africains respectent plus leur peuple"
29/08/2019
Fatou Diome : " Il faudrait que les chefs d’Etat africains respectent plus leur peuple"


Fatou Diome vient de publier un nouveau roman intitulé Les Veilleurs de Sangomar (Albin Michel). Dans le cadre de la campagne de promotion du livre, l'écrivaine d'origine sénégalaise s'est livrée, dans les colonnes du quotidien Le Monde, sur elle-même, son rappoort à la France et la situation parfois tragique en Afrique. L'occasion pour elle de déplorer l'incurie des dirigeants africains face au manque de perspectives de la jeunesse : "La responsabilité revient aux dirigeants. Ils doivent miser sur l’éducation et la formation pour garder les jeunes, leur donner un avenir. Il faudrait que les chefs d’Etat respectent plus leur peuple. Il n’y a qu’à voir le silence de l’Union africaine face au drame des migrants. Quand les dirigeants baissent la tête, le peuple rampe".

Fatou Diome a également invité les pays africains à se soucier plus du sort des migrants : "Les pays africains doivent sortir de leur inaction. Pourquoi n’y a-t-il pas, par exemple, de ministères de l’immigration dans nos pays ? C’est pourtant un problème majeur qui touche à l’économie, la diplomatie, la santé, la culture. Si l’Afrique ne gère pas la situation, d’autres la géreront contre elle. Elle ne peut plus se contenter de déplorer ce que l’Europe fait à ses enfants migrants".

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :