Découvrez 'Culturel', notre nouvelle émission culture
faits divers
Affaire Amar Mbaye : la famille écarte la thèse de l’accident et parle d’assassinat
30/08/2019
Affaire Amar Mbaye : la famille écarte la thèse de l’accident et parle d’assassinat


L’affaire de la mort du boulanger de 37 ans, Amar Mbaye, refait surface après seulement quelques jours d’accalmie. En conférence de presse hier, la famille Mbaye parle d’ « assassinat » et écarte la thèse de l’accident. Mafatim, le père de la victime est persuadé qu’il s’agit d’un crime avec préméditation, informe le Soleil. « Celui qui affirme sur les réseaux sociaux qu’il s’agit d’un accident, s’il est sûr de ce qu’il dit, il n’a qu’à aller témoigner devant le juge d’instruction. Il raconte des balivernes. Si Amar était tombé de sa moto, il y aurait des égratignures sur son corps et la moto ne serait pas restée intacte », a déclaré Mafatim Mbaye. Selon lui, tout ce « tapage médiatique » concourt à faire avaler à l’opinion la thèse de l’accident. Il s’est aussi offusqué de la sortie de l’ancien commissaire de police Cheikhna Keita qui avait lui aussi avancé la thèse de l’accident. « La police est un corps respectable et respecté, mais il y a une gangrène qu’elle doit extirper », estime Mafatim Mbaye. Toujours selon M. Mbaye, contrairement à ce que certains disent, l’autopsie écarte la thèse de l’accident. Il y a au moins trois fractures au cou et à la mâchoire de la victime. « Nous avons tout fait depuis le début pour être en phase avec le droit parce que c’est notre option. Ce crime est abject », a dit M. Mbaye.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :