Découvrez 'Culturel', notre nouvelle émission culture
economie
Contrôle de la charge à l’essieu : l’Uemoa veut une application intégrale à partir de 2020
19/09/2019
Contrôle de la charge à l’essieu : l’Uemoa veut une application intégrale à partir de 2020


En prélude à la réunion des ministres en charge des infrastructures et des transports routiers de l’Uemoa (plus le Ghana et la Guinée) de ce 19 septembre, des experts desdits pays étaient en conclave mardi et mercredi, à Dakar. L’objectif, selon le soleil, est d’élaborer un plan d’actions pour une mise en application intégrale du « Règlement 14 » relatif à la surcharge à l’essieu à partir de 2020. Le 16 décembre 2005, les huit pays membres de l’Union économique et monétaire (Uemoa), plus le Ghana et la Guinée, adoptaient le règlement n°14/2005/Cm/Uemoa relatif à l’harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lourds de transport de marchandises.

Quinze ans après, l’application de ce règlement dit « R14 » bute toujours sur un certain nombre d’obstacles et la résistance des camionneurs. Ces derniers, entre autres raisons, invoquent les nombreuses tracasseries ou la nécessité d’optimiser leurs gains pour contourner l’application de la règlementation. Conséquence ? La durée de vie des routes a drastiquement diminué, passant de quinze à cinq ans. Sans compter les énormes ressources (45 milliards de FCFA en moyenne) que les Etats de la sous-région consacrent annuellement à l’entretien des routes. Une situation devenue intenable. C’est dans ce cadre que se sont réunis à Dakar, les 17 et 18 septembre, des experts des différents pays concernés pour élaborer un plan d’actions à soumettre aux ministres en charge des infrastructures et des transports routiers qui se réunissent également dans la capitale sénégalaise ce 19 septembre.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :