Découvrez 'Culturel', notre nouvelle émission culture
culture
Mémorial de Gorée : «Un puissant instrument de promotion de la renaissance culturelle en Afrique » (Abdoulaye Diop)
23/09/2019
Mémorial de Gorée : «Un  puissant instrument de promotion de la renaissance culturelle en Afrique » (Abdoulaye Diop)


Le Mémorial de Gorée qui sera bientôt érigé sur la corniche ouest à Dakar sera « un puissant instrument de promotion de la renaissance culturelle en Afrique », a soutenu, vendredi, le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, à l’occasion de la cérémonie de signature du contrat de réalisation du Mémorial de Gorée, avec l’architecte italien, Ottavi Di Blasi. Selon Abdoulaye Diop, « ce complexe Mémorial de Gorée, par ses missions et ses objectifs, sera en premier, un lieu de recueillement et de souvenir, un centre de communication d’activités artistiques et esthétiques, d’éveil scientifique et technologique ». Il sera également « un laboratoire de la coopération internationale pour la cause des droits de l’homme […] permettant de resserrer les liens entre les noirs d’Afrique et ceux de leurs frères de la diaspora, renforçant ainsi l’identité culturelle des peuples noirs », a dit Abdoulaye Diop.

Il rappelé que c’est le 05 octobre 1988, au siège des Nations Unies (ONU), à New York, que le Secrétaire général de l’ONU et le Secrétaire général de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA, actuelle UA) lançaient ensemble, au nom de la communauté internationale, le projet de réalisation du Mémorial de Gorée à Dakar, au Sénégal. En 1997, le président de la République du Sénégal, Abdou Diouf, remettait, devant la communauté internationale réunie à Dakar, le prix du lauréat du concours international d’architecture du mémorial de Gorée, organisé en partenariat avec l’Etat du Sénégal, l’UNESCO et l’Union internationale des Architectes, a ajouté le ministre. C’est « ce même lauréat désigné par un jury international » qui est venu signer avec l’Etat du Sénégal, vingt-deux ans après, le contrat de lancement de « ce chantier mythique de réhabilitation de la mémoire noire, à travers la traite négrière transatlantique », a souligné Abdoulaye Diop.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :