Découvrez 'Culturel', notre nouvelle émission culture
economie
Inclusion financière : « la digitalisation est un levier essentiel pour promouvoir une économie sociale et solidaire » (Zahra Iyane Thiam)
21/11/2019
Inclusion financière : « la digitalisation est un levier essentiel pour promouvoir une économie sociale et solidaire » (Zahra Iyane Thiam)


Le ministre de la microfinance, de l’Economie sociale et solidaire, Zahra Iyane Thiam, représentante du ministre des Finances et du Budget a déclaré ouverte la deuxième édition de la semaine de l’inclusion financière, ce jeudi 21 novembre 2019 au Musée des civilisations noires, en compagnie du directeur national de la BCEAO au Sénégal, AL Aminou Lô. L’objectif de cet évènement est d’échanger sur « La digitalisation au service de l’inclusion financière : enjeux pour le secteur financier et les États membres de l’UEMOA », thème de la présente édition. Un thème qui revêt une importance particulière, selon Ahmadou Al Aminou Lô. La transformation digitale à appliquer à l’administration publique, dit-il, a été abordé lors de ces deux premières journées, de même un forum de haut niveau a planché sur la promotion de la culture financière pour une protection accrue des consommateurs dans l’UEMOA.

« Les premiers enseignements tirés des deux premières journées, (mardi et mercredi) démontrent toute l’acuité du sujet. Il a été ainsi donné l’occasion d’échanger sur les avancées et perspectives de la stratégie régionale d’inclusion financière dans l’espace UEMOA », a-t-il déclaré. A l’en croire, ces avancées sont marquées notamment par des stades « divers de progression en ce qui concerne la déclinaison de cette stratégie au niveau national », dans les huit pays membres de l’Union. En effet, soutient le directeur national de la BCEAO au Sénégal, le taux de bancarisation élargie, et prenant en compte les utilisateurs des services de microfinances s’établit à 52%, soit 32 points de pourcentage de contribution de la microfinance à l’inclusion financière. Cependant beaucoup reste à faire pour couvrir la moitié de la population adulte encore exclue des canaux traditionnels de distribution des services financiers. « C’est tout l’espoir placé sur la finance digitale avec un nombre total de porteurs de porte-monnaie électronique chiffrés au Sénégal à plus de 5 millions de personnes en 2018 », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Mme le ministre de la Microfinance, de l’Economie sociale et solidaire, Zahra Iyane Thiam, est d’avis que « la digitalisation est un levier essentiel pour promouvoir une économie sociale et solidaire » grâce à l’accès aux services financiers de base des populations. Ainsi, « L’inclusion financière constituera sans nul doute le levier privilégié pour accélérer l’inclusion sociale. Ce faisant, le Sénégal sera à même d’atteindre plusieurs des objectifs de développement durable en rapport avec l’éradication de la pauvreté et de la fin ainsi que de la disponibilité d’emploi décent », a-t-elle poursuivi, non sans évoquer des préalables pour l’atteinte de ces objectifs. « Il faudra que tous les acteurs se mobilisent avec à leur tête, la banque centrale pour atteindre l’objectif d’inclusion financière d’au moins 75% de la population âgée de 15 ans ou plus à l’horizon 2020 », a-t-elle soutenu.

Toutefois, le directeur national de la BCEAO, Al Aminou Lô, reste convaincu que les résultats des travaux effectués dans le cadre de la deuxième édition de la semaine de l’inclusion financière pourront permettre « d’affiner la stratégie nationale d’inclusion financière » que l’Etat du Sénégal se propose de finaliser d’ici la fin décembre.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :