logo intelligences
logo intelligences
ALERTE COVID-19 : « Un consortium d'industriels va fabriquer 10000 respirateurs d'ici mi-mai » (Macron)
Le coin santé
FATIGUE : QUAND FAUT-IL S’INQUIÉTER ?
28/11/2019
FATIGUE : QUAND FAUT-IL S’INQUIÉTER ?


Fatigue chronique ou passagère. Quand faut-il s’en inquiéter ? Quand consulter le médecin ? Une fatigue persistante cache-t-elle une maladie grave ? Décryptage.

La fatigue, cette sensation d’épuisement ou de somnolence qui nous guette au quotidien, est imputable à plusieurs causes : le manque de sommeil, des tâches épuisantes, le stress, une activité physique ou mentale prolongée… La fatigue peut être passagère, comme c’est souvent le cas. Elle peut aussi s’avérer persistante sur une longue durée sans qu’aucun traitement ne soit efficace. On parle alors du syndrome de la fatigue chronique.

Syndrome de la fatigue chronique

Aussi appelé « encéphalomyélite myalgique », le syndrome de la fatigue chronique (SFC) est encore méconnu dans le monde. C’est pourtant une maladie très courante.  L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) l'a classée à la dixième place de sa liste des maladies internationales officielles dans les années 1990, parmi les affections neurologiques. Cette classification permet la reconnaissance d’un handicap et d’une souffrance quotidienne réelle. Selon plusieurs études, le syndrome de la fatigue chronique touche le plus souvent de jeunes adultes âgés de 20 à 40 ans et deux fois plus de femmes que d’hommes. Cependant, les causes du SFC  ne sont pas encore véritablement connues. Plusieurs symptômes permettent toutefois de le détecter. « La fatigue chronique est un état qui peut durer en permanence, on n’en trouve pas de cause et cela ne disparait pas après le repos », affirme le  docteur Patrick Cherin, médecin interniste sur le plateau de l’émission « Comment ça va bien »

Outre les douleurs articulaires ou musculaires, les maux de tête et les troubles de la mémoire, les personnes souffrant de fatigue chronique présentent aussi des dysfonctionnements cérébraux. C’est ce que révèle une étude  publiée dans la revue médicale américaine Radiology. L’équipe de chercheurs de la Faculté de médecine de Stanford a procédé avec des imageries par résonance magnétique (IRM) sur quinze patients, hommes et femmes, atteints du SFC et un groupe témoin de quatorze personnes des deux sexes et du même âge en bonne santé.

La comparaison des différents résultats a révélé que les personnes souffrant de ce syndrome ont un volume légèrement plus faible de substance blanche. Les chercheurs notent aussi une diffusion anormale de molécules d’eau dans une partie de la substance blanche de l’hémisphère cérébral droit.

« Plus ces deux parties du cerveau sont anormales, à savoir plus épaisses dans leur apparence, plus les symptômes sont sévères », souligne le Dr Michael Zeineh, professeur adjoint de radiologie à la faculté de médecine de Stanford en Californie.

Quelques maladies liées à la fatigue

Plusieurs maladies sont liées à la fatigue. Afin de s’assurer que le patient qui présente des symptômes d’épuisement n’est pas atteint d’une autre maladie, le médecin soignant  doit débusquer la présence d’une cause sous-jacente liée à la fatigue comme une infection, une maladie auto-immune, une anémie, un problème endocrinologique etc.

Traitements

À ce jour, aucun traitement spécifique n’a encore été trouvé pour soigner efficacement le SFC. Quelques conseils médicaux permettent seulement d’en soulager les signes. Selon Passeport santé, il faut suivre notamment des règles d’hygiène de santé et de diététique, faire une rééducation musculaire très lente, rechercher et soigner les foyers d’infection, pratiquer au choix la relaxation, la sophrologie, la méditation ou le Yoga, suivre une thérapie comportementale et avoir un soutien psychologique. Mais il s’agit aussi de soigner les allergies  et d’en éliminer les facteurs. Enfin, il faut chercher à équilibrer la flore intestinale, traiter les troubles respiratoires et l’état de stress post traumatique résultant d’un traumatisme ancien.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :