logo intelligences
logo intelligences
ALERTE COVID-19 : Paris : Anne Hidalgo souhaite rendre le masque obligatoire dans certains espaces publics
Environnement
Lutte contre le péril plastique : Abdou Karim Sall annonce des inspections dans les usines et grandes surfaces
05/02/2020
Lutte contre le péril plastique : Abdou Karim Sall annonce des inspections dans les usines et grandes surfaces


Dans son engagement à lutter contre le péril plastique au Sénégal, le ministre de l’Environnement et de du Développement durable a annoncé, le 4 février 2020, que des inspections seront effectuées dans des usines et de grandes surfaces, informe le Soleil. Abdou Karim Sall est formel. La nouvelle loi sur la prévention et la réduction de l’incidence sur l’environnement des produits plastiques sera rigoureusement appliquée. Ce texte adopté par l’Assemblée nationale le 30 décembre 2019 entre en vigueur à partir du 20 avril 2020. « Nous mettrons les trois mois pour faire de la sensibilisation. Après nous passerons à l’application de la loi. Nous procéderons aux inspections et à des saisies », a averti le ministre qui a annoncé le recrutement des volontaires de l’environnement et la mobilisation des forces de défense et de sécurité pour enrayer la prolifération anarchique des plastiques.

Il a annoncé des descentes régulières dans des usines de production et des espaces de vente utilisant les plastiques comme des emballages. « Les usines et les unités de production n’ont qu’à prendre leurs dispositions », prévient Abdou Karim Sall. Contrairement à la loi de 2015, celle de 2020 autorise le ministère de l’Environnement et du Développement durable à saisir les équipements de fabrication dans des usines. Le nouveau texte élargit la responsabilité de la gestion des déchets aux producteurs, aux importateurs. « Certains sachets plastiques sont importés. Donc, ces industriels peuvent choisir d’importer des sachets en papier. Il y a des pharmacies et des selects qui utilisent des sachets en papier », a rappelé le ministre. Son département a entamé les discussions avec les industriels qui sont sur le point de se convertir dans la fabrication de l’emballage papier pour fixer un tarif qui n’entraînera pas une incidence sur le prix des denrées ou des produits. « Nous sommes en négociation avec les industriels. Nous ne voulons pas que le coût de l’emballage papier se répercute sur les prix des denrées ou d’autres produits », a rassuré le ministre de l’Environnement et du Développement durable.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :