logo intelligences
logo intelligences
ALERTE COVID-19 : 381 morts en 24 heures, un record au Royaume-Uni
société
Réhabilitation de Mbeubeuss : les engagements de l'Etat
18/02/2020
Réhabilitation de Mbeubeuss : les engagements de l


L’État du Sénégal s’est engagé dans le processus de résorption progressive de la décharge de Mbeubeuss et la mise en place d’une infrastructure de tri, de transfert et de compostage sur le site. Dans un premier temps, la plateforme de la décharge sera rétrécie. Désormais, elle couvrira une superficie de 30 ha contre 114 ha actuellement. « La nouvelle approche prévoit une fermeture progressive de la décharge à travers une réduction de son emprise de 114 ha à 30 ha et une maîtrise de l’étalement du massif de déchets », a informé le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana, samedi dernier, lors d’une rencontre tenue à Saly qui fait suite à celle du 9 janvier 2020, avec les récupérateurs sur le site de Mbeubeuss.

Selon le Soleil, en plus de cette mesure, un dispositif de valorisation sera mis sur pied, pour permettre aux récupérateurs de tirer le maximum de profits de leur activité, d’une part, et la création de nouveaux métiers, d’autre part.
Ce processus vise, à terme, une transformation structurelle du site. Et l’autorité de tutelle a adopté une démarche inclusive, gage de consensus sur le devenir de la décharge. « La stratégie du gouvernement, à travers le Projet de gestion intégrée et de l’économie des déchets (Promoged), repose sur une résorption progressive de la décharge de Mbeubeuss. Ce projet s’étale sur trois phases », a dit Abdou Karim Fofana.

Le ministère a décliné le rôle déterminant que les récupérateurs, les riverains et les collectivités territoriales ont à jouer dans la mise en œuvre du Promoged. Déjà, le ministère a révélé que la rencontre du 9 janvier est suivie d’actes concrets. Il s’agit du positionnement de deux camions citernes remplis d’eau, le démarrage de la construction d’un poste de Police, le renforcement de la gestion des pneus usagés, entre autres. Selon le ministre, Abdou Karim Fofana, ces mesures permettront de concevoir un plan d’actions prioritaires du projet de résorption de la décharge, document opérationnel et participatif, qui devra permettre au ministère, à travers l’Unité de coordination et de gestion des déchets (Ucg), d’engager rapidement le processus de mise en œuvre.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :