logo intelligences
logo intelligences
ALERTE COVID-19 : 381 morts en 24 heures, un record au Royaume-Uni
société
Dividende démographique : ce qu’en pense Macky Sall
27/02/2020
Dividende démographique : ce qu’en pense Macky Sall


Dakar a abrité ce jeudi 27 février 2020 la Journée internationale de l’Afrique ou Africa Day 2020. Organisé par la Banque européenne d’investissement (BEI) et ONU-Habitat, cet évènement a rassemblé des participants venus d’Afrique, d’Europe et d’ailleurs pour débattre des défis et des solutions concernant le continent dans tous les domaines. L’édition de cette année, la cinquième, a mis l’accent sur l’urbanisation durable et la construction des villes en vue de l’avenir de l’Afrique. Selon le président de la République du Sénégal qui a présidé la cérémonie d’ouverture, en réfléchissant sur le thème de l’urbanisation durable et la construction des villes en vue de l’avenir de l’Afrique, « nous poursuivons la même finalité, mettant la ville au cœur des politiques publiques comme espace d’habitat et centre d’activités productives ».

Evoquant le boom démographique urbain du continent, le président Macky Sall a fait savoir que de récentes études montrent qu’en 2050 des villes polariseront 70% de la population mondiale contre 30% seulement aujourd’hui. Toutefois, dit-il, il y a également les défis inhérents à la croissance exponentielle des villes comme la mobilité urbaine et l’accès aux services de base mais aussi l’insalubrité, l’insécurité, la pollution. « Ces fragilités affecteront l’Afrique de façon pressante si le rythme de son développement ne soutient pas celui de sa croissance démographique », a prévenu Macky Sall.

Les prévisions nous disent que d’ici 2050, la population africaine dépassera 2 milliards d’habitants, dont plus d’un milliard de citadins, soit le taux d’urbanisation le plus élevé au monde, a révélé le chef de l’Etat. « Le problème se trouve dans la mobilisation des ressources pour la planification urbaine », a indiqué le président Sall. Pour ce faire, selon lui, il faut des politiques publiques appropriées c’est-à-dire intégrées et novatrices d’où la nécessité d’une lecture lucide du concept de dividende démographique qui veut que la jeunesse du continent soit son atout.

A l’en croire, ce dividende démographique ne sera profitable à l’Afrique que si on prépare notre jeunesse à une vie productive et ceci, par une éducation, une formation professionnelle adaptée aux besoins de nos pays et adaptée aux réalités changeantes du monde. « Notre défi réside dans le financement des besoins en services publics, en infrastructures de base. Une démographie croissante nécessite en effet, davantage de déconcentration urbaine, plus de structure de santé, d’éducation et de formation », a insisté Macky Sall.

M. Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement, Mme Maimunah Mohd Sharif, sous-secrétaire générale des Nations-Unies et directrice exécutive d’ONU-Habitat ont pris part à la cérémonie d’ouverture.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :