logo intelligences
logo intelligences
ALERTE COVID-19 : 1 nouveau décès, 69 cas positifs dont 3 importés ce mardi au Sénégal
economie
Relance de l'économie : ce que prévoit de faire le Sénégal
19/05/2020
Relance de l


La pandémie de coronavirus qui sévit depuis décembre 2019 a fini de toucher pratiquement tous les continents. Sa vitesse de propagation aussi surprenante que spectaculaire, a un réel impact sur l’économie mondiale. Comme partout ailleurs, le Sénégal qui compte à ce jour 2544 cas positifs subit de plein fouet les conséquences de cette crise. « Notre croissance économique soutenue sur plusieurs années est brutalement freinée et passera de 6,8% à moins de 3% », avait révélé le président Sall, le 3 avril 2020 à la veille de la fête de l’indépendance.

Les mesures restrictives décrétées dès les premières heures de la crise sanitaire, notamment l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu ont eu aussi un réel impact sur la bonne marche de l’économie. C’est ainsi, à l’image d’autres Etats, pour faire face à la crise qu’un programme de résilience économique et sociale a été lancé par l’Etat. Celui-ci a pour but d’accompagner les secteurs les plus affectés pour atténuer le choc de la pandémie.

Le PSE post-Covid-19 pour renforcer la souveraineté sanitaire et alimentaire ainsi que l’industrialisation

Pour l’heure, alors que le monde entier revoit sa stratégie dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 avec notamment plus d’assouplissement dans les mesures prises à l’orée de la crise, le Sénégal n’est pas en reste et anticipe déjà sur l’après Covid-19. Selon le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, pour que la relance attendue soit au rendez-vous, « il est important de s’assurer que les branches à fort potentiel de création de richesses et d’emplois sont bien prises en compte ».

C’est la raison pour laquelle, dit-il, « mes services travaillent actuellement sur les évaluations des secteurs d’activité et l’ajustement du Plan d’actions prioritaires de la phase II du PSE. En un mot, un PSE post-Covid-19 est en gestation ». Selon Amadou Hott qui répondait aux questions de nos confrères du quotidien national Le Soleil, le PSE post-Covid-19 consiste à « revisiter les objectifs stratégiques et les résultats attendus de la phase II du PSE afin de renforcer la souveraineté sanitaire et alimentaire ainsi que l’industrialisation ».

« Il faut d’abord compter sur soi-même »

S’il y a une leçon à retenir de cette crise, d’après le ministre Amadou Hott, c’est qu’il faut d’abord compter sur soi-même. Il est donc essentiel pour le Sénégal de corriger certaines tendances de notre économie, « notamment notre dépendance vis-à-vis de l’extérieur en produisant davantage et en consommant nos produits et construire des bases solides pour exporter », a fait savoir M. Hott qui ajoute qu’au-delà de la promotion du consommer local, « il urge de travailler à l’avènement d’une véritable souveraineté alimentaire et sanitaire du pays ».

Poursuivant, il renseigne qu’en plus de ses investissements propres, l’Etat nouera plus de partenariats avec le secteur privé et mettra en place des mécanismes pour un meilleur accès des entreprises au financement.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :