logo intelligences
logo intelligences
ALERTE COVID-19 : 81 cas positifs dont 2 importés
société
Affaire des médecins ORL de Fann, son statut, souche covid-19 : les précisions de l’Institut pasteur de Dakar
19/05/2020
Affaire des médecins ORL de Fann, son statut, souche covid-19 : les précisions de l’Institut pasteur de Dakar


Depuis plusieurs jours, l’affaire des résultats des tests du personnel médical de l’hôpital de Fann, contrôlé positif au covid-19 dans un premier temps, puis négatif plus tard, a poussé l’opinion publique à s’interroger sur la fiabilité des tests réalisés en laboratoire, par l’Institut pasteur de Dakar (IPD) notamment.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, l’IPD a tenu à faire une mise au point concernant ces prélèvements. L’institut précise qu’il contribue à la riposte contre le covid-19 avec beaucoup de « rigueur et de transparence » sous le contrôle du MSAS.  «  Dans ce cadre, tout résultat de test transmis par l’IPD à l’autorité ministérielle, suit un processus strict et clairement défini», éclaire-t-il

A cet égard, la direction de l’IPD affirme qu’il n’y a jamais eu de transmission au ministère de la Santé et de l’Action sociale,  de résultats « doubles » ou « contradictoires » pour les médecins concernés. « Les faits sont les suivants : l’IPD a adressé au point focal de la prise en charge du service des maladies infectieuses de FANN, un message électronique avec en pièce jointe une liste de 16 personnes pour lesquelles un deuxième prélèvement a été demandé car les informations contenues dans les fiches d’enquête des premiers prélèvements reçus par l’IPD n’étaient pas fiables », précise l’IPD.  

 Ainsi, informe la même source, une deuxième série de prélèvements avec des fiches correctement renseignées a été transmise à l’Institut pasteur et « nous a permis d’effectuer les tests et de donner les résultats négatifs de ces personnes tels qu’annoncés par le MSAS lors de son point quotidien. Aucun résultat faux ou contradictoire n’a été rendu au MSAS »

L’institut a aussi apporté des précisions concernant son statut. Il est mentionné  dans le document que l’IPD est une fondation sénégalaise d’utilité publique à but non lucratif, conformément au décret n°210-614 du 27 mai 2010.  L’objectif de la Fondation est « de contribuer » à la santé publique en Afrique en général et au Sénégal en particulier, en menant des activités de recherche, d’enseignement, de formation, d’expertises médicales, épidémiologiques et biologiques et de production du vaccin contre la fièvre jaune. « C’est dans ce cadre que l’IPD, sous la tutelle du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale (MSAS), contribue à la riposte au Covid 19 au Sénégal. L’IPD ne saurait en aucune manière être associé à des polémiques dans d’autres pays où il n’a aucune responsabilité. »

Sur l’affaire de la souche Covid-19, L’IPD soutient qu’il n’a « jamais » reçu de demande officielle émanant d’une quelconque institution de recherche pour la mise à disposition de la souche Covid-19, « contrairement à ce qui a été déclaré au niveau de la presse » faisant référence à un supposé refus de collaboration entre l’IPD et l’IRESSEFdu professeur Mboup.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :