logo intelligences
logo intelligences
ALERTE COVID-19 : La Nouvelle-Zelande a franchi la barre des 100 jours sans aucun nouveau cas
société
Epilogue de l’affaire Bineta Camara : un tournant dans l’évolution de la justice sénégalaise
03/07/2020
Epilogue de l’affaire Bineta Camara : un tournant dans l’évolution de la justice sénégalaise


Pape Alioune Fall a été reconnu coupable et condamné, ce jeudi 2 juillet 2020 par le juge de la chambre criminelle de Tambacounda, à la prison à vie pour tentative de viol suivie de meurtre sur Bineta Camara. Son avocat, Me Clédor Ciré Ly a déclaré qu’un appel sera interjeté d’ici 15 jours pour réduire la peine de prison. Pour rappel, le 18 mai 2019, le corps sans vie de la jeune fille avait été retrouvé dans la chambre de ses parents, un foulard noué autour du cou et le visage recouvert de sang. Selon le certificat de genre de mort délivré lors de l’enquête, Bineta Camara est morte par strangulation, après une tentative de viol.

L’affaire avait suscité de l’émoi chez l’opinion à telle enseigne que des organisations de défense des droits de l’homme ainsi que des mouvements féministes avaient manifesté pour demander que le viol soit criminalisé. Ainsi, c’est dans ce contexte que président de la République, Macky Sall, avait annoncé qu’un projet de loi visant la criminalisation du viol et de la pédophilie sera prochainement soumis à l’Assemblée nationale. Il évoquait une « mesure forte » devant déboucher sur « des sanctions exemplaires ». 

C’est le lundi 30 décembre 2019 que l'Assemblée nationale sénégalaise a voté, à l'unanimité, le projet de loi criminalisant les actes de viol et de pédophilie. La criminalisation du viol était une demande des associations de défense des droits des femmes à la suite d'une série d'agressions sexuelles enregistrées ces derniers mois. Le viol a été Jusqu'ici considéré au Sénégal comme un simple délit, passible de cinq à dix ans de prison. Désormais, avec la loi votée à l'Assemblée nationale, les auteurs de ces crimes peuvent écoper de peine allant jusqu'à la perpétuité. C’est le cas du meurtrier de Bineta Camara condamné à la réclusion criminelle à perpétuité ce jeudi 2 juillet 2020.   

« Entre 2017 et 2018, 706 femmes et filles ont été victimes de viol conduisant à la mort. Pire, en 2019, 14 femmes ont été tuées, suite à un viol, dont 3 mineures en état de grossesse », a déploré la présidente du Collectif des femmes parlementaires, Awa Guèye citant les statistiques de la Cellule de traitement des affaires criminelles du ministère de la Justice. Cette réforme est donc, pour elle, est l’aboutissement des « combats menés par les femmes à côtés desquelles, se trouvent des hommes résolument engagés pour la défense de la cause féminine ».

Des organisations de la société civile pour l’élimination des violences basées sur le genre, et la gent féminine de manière générale saluent l’adoption de la loi criminalisant le viol et la pédophilie au Sénégal, soulignant une « avancée significative » en matière de protection des filles et des femmes.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :