bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : 40 nouveaux cas positifs et 2 décès enregistrés ce dimanche au Sénégal
economie
Coronavirus : Quand l’économie mondiale continue de se dégrader
03/08/2020
Coronavirus : Quand l’économie mondiale continue de se dégrader


La pandémie de Covid-19 aux conséquences sanitaires dramatiques suscite des inquiétudes sur d’autres plans. L'économie mondiale enregistre un plongeon historique, avec une forte chute du PIB de la zone euro et les Etats-Unis en récession, en raison du coronavirus « dont les effets se feront sentir pendant des décennies », selon le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

En effet, selon l'Office européen de statistiques, la zone euro a enregistré au deuxième trimestre une chute de 12,1% de son PIB, conséquence des mesures de confinement. En France, elle est de 13,8%, en Espagne de 18,5%, en Allemagne, le moteur économique de l'Europe, de 10,14%. Aux Etats-Unis, le confinement a entraîné un effondrement du PIB de 32,9% sur la même période en rythme annualisé. Par rapport au deuxième trimestre 2019, la baisse est de 9,5%.

Compagnies pétrolières, avionneurs, constructeurs automobiles paient un lourd tribut à la crise, avec des pertes abyssales au deuxième trimestre. Le constructeur de poids lourds suédois Scania a, par exemple, confirmé un plan de 5.000 suppressions de postes dans le monde. D’après les prévisions, la récession mondiale de cette année sera plus intense que celle provoquée par la crise financière de 2008.

En Afrique entre 28,2 et 49,2 millions d’Africains pourraient basculer dans l’extrême pauvreté cette année et en 2021, selon les scénarios de base ou « pessimiste » de la Banque africaine de développement (BAD), suivant la durée et l’ampleur de la récession économique. La BAD anticipe une importante récession économique pour le continent, avec une contraction du PIB de 1,7 % à 3,4 % cette année. Soit une perte de 5,6 à 7,3 points par rapport aux prévisions de croissance avant la crise du Covid-19, qui étaient largement positives. A en croire l’institution africaine de développement, « entre 24,6 millions et 30 millions d’emplois seront perdus cette année ».

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :