bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : Coronavirus : le chef de la diplomatie allemande en quarantaine
Zoom sur
L'architecte de la success story de Twitter
28/08/2020
L


Il est l’un des co-fondateurs, avec Evan Williams, BizStone et Noah Glass, du réseau social de micro-blogage Twitter. Créé en 2006, la plateforme est devenue l’une des plus usitées au monde, avec notamment 145 millions d’utilisateurs actifs quotidiens au troisième trimestre de 2019, selon les chiffres de l’agence des médias sociaux. 

Twitter se positionne aussi comme le réseau social privilégié de beaucoup de célébrités et de chefs d’État, à l’instar du Président américain Donald Trump, qui l’utilise quotidiennement pour communiquer, convaincu que les médias traditionnels sont en croisade contre sa politique. 

Pandémie de la Covid-19

 Comme bon nombre de personnalités publiques, Dorsey s’est illustré dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19,cause de plus de 100 000 morts aux États-Unis. En effet, mardi 7 avril, il a annoncé qu’il allait faire don d’un milliard de dollars pour soutenir la lutte, une somme qui représente 28% de sa fortune personnelle. « Je vais donner 1 milliard de dollars de mes actions chez Square pour financer la lutte contre la Covid-19 », a-t-il écrit sur son compte twitter. Selon lui, cette somme servira à financer la santé, le revenu universel et l’éducation des filles, à la fin de la crise sanitaire. Jack Dorsay indique par ailleurs que ces domaines représentent des solutions aux problèmes auxquels le monde fait face. « Pourquoi maintenant ? Parce que les besoins sont urgents et je veux en voir les effets durant ma vie. J’espère que cela va en inspirer d’autres. La vie est trop courte, faisons donc tout ce que nous pouvons pour aider les gens maintenant » a-t-il indiqué. Forbes estime que sa fortune s’élève à 3,3 milliards de dollars. Une autre action forte a été posée par le PDG de 43 ans, originaire du Missouri. Il a en effet offert à ses employés de poursuivre l’expérience du télétravail. Cette mesure a été adoptée par plusieurs entreprises à travers le monde, principalement dans les pays où le confinement total était imposé comme mesure pour lutter contre la pandémie. Ainsi, d’après Jack Dorsey, chaque salarié de Twitter peut désormais choisir de rester télétravailler chez lui. Il a toutefois précisé que la majorité des bureaux de l’entreprise restera fermée jusqu’en septembre,à part de rares exceptions, et la réouverture se fera de façon « délibérée, intentionnelle, graduelle et au cas par cas ».

La bataille de Donald Trump contre Twitter 

Après s’être fait masquer deux tweets, fin mai, le Président américain a décidé de mener une croisade contre les réseaux sociaux en signant, le 28 mai, un décret qui pointe du doigt la section 230 du « Communications DecencyAct ». La loi, votée en 1996, fixe le cadre de responsabilité des réseaux sociaux. Le réseau social avait adjoint début mars, le tag « média manipulé », pour la première fois, sur une vidéo retweetée par Donald Trump. La vidéo avait été postée au préalable par le directeur des réseaux sociaux de la Maison Blanche San Scavino. Dans la vidéo de Scavino, on entend Joe Biden, adversaire de Trump à la présidentielle de novembre 2020 dire « Excuse me. We can only re-elect Donald Trump »(Excusez-moi. Nous ne pouvons que réélire Donald Trump)

Dans la version originale le candidat démocrate a dit « Excuse me. We can only re-elect Donald Trump if in fact we get engaged in this circular firing squad here. It’s gotta be a positive campaign so join us. » (Excusez-moi. Nous ne pouvons réélire Donald Trump que si nous nous engageons dans ce peloton d’exécution circulaire. Ça doit être une campagne positive. 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :