bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : L’Allemagne franchit la barre des 10 000 morts

ARTICLE SUIVANT

A lire dans le magazine
Reconduit à la tête de la BCEAO Tiémoko Meyliet Koné, un homme et des réalisations
19/09/2020
Reconduit à la tête de la BCEAO Tiémoko Meyliet Koné, un homme et des réalisations


Le Gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Tiémoko Meyliet Koné, a été reconduit, après une décision « à l’unanimité »de la Conférence des Chefs d’État de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine,à la tête de l’Institution pour un nouveau mandat de six ans.

Lors son accession au sommet de l’Institut d'émission de la zone UEMOA, en mai 2011, suite à la démission de Philippe-Henri Dacoury-Tabley, le Gouverneur Koné a d'abord achevé le mandat de son prédécesseur. Il a ensuite entamé un premier mandat en août 2014 avant d'enchaîner avec ce second mandat depuis le 16 août 2020 .
Le choix de la Conférence des Chefs d’État de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine de renouveler son contrat traduit une volonté manifeste de saluer les efforts consentis par le Gouverneur depuis son arrivée à la tête de la BCEAO. Il en a notamment fourni de très importants durant cette période particulière marquée par la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus.

Gestion de la pandémie saluée.


Quand la pandémie COVID 19 a fait son apparition dans plusieurs pays de la zone, début mars, obligeant ces pays à prendre des mesures restrictives vis-à-vis de leur population, la question de la résilience des banques était une préoccupation majeure. La Banque centrale a alors adopté des mesures fortes, afin d’atténuer l'impact de la crise sur le système bancaire et le financement de l’activité économique dans l’Union.
Entre autres mesures : la révision des modalités de mise en œuvre du dispositif des accords de classement pour les entreprises financières ; la promotion des paiements électroniques dans le contexte de la lutte contre la propagation du Covid-19 ;la prorogation des mesures de promotion des paiements électroniques ; l’émission de bons dénommés « Bons Covid-19 » par les États membres et leur refinancement sur un guichet spécial à trois mois de la BCEAO. Cette dernière mesure a été saluée par les grandes institutions, notamment le Fonds monétaire international (FMI). En effet, ces bons, d'une maturité de trois mois, sont émis sur le marché financier régional et servent à faire face aux dépenses immédiates liées à la lutte contre la pandémie.

2019, une année marquante


En termes de bilan, l’année a été particulièrement riche pour la Banque Centrale. En effet, au cours de l’exercice 2019, comme l’indique le dernier rapport annuel publié par la Banque, elle a poursuivi ses efforts en faveur de la stabilité financière. Le dispositif de surveillance du risque systémique dans l’Union a été renforcé par l’adoption d’un cadre méthodologique d’identification des établissements bancaires d’importance.
La Banque Centrale a également mis l’accent sur le développement des services à l’économie, en amplifiant ses actions pour promouvoir la finance inclusive. Dans ce cadre, l’Institut d’émission a poursuivi les efforts visant à accompagner les États dans la mise en œuvre de la Stratégie Régionale d’Inclusion Financière dans l’UEMOA. Elle a également participé aux activités de l’Alliance pour l’Inclusion Financière (AFI).
Tiémoko Meyliet Koné, membre du Conseil d’administration de l’Afi, est l’instigateur de la Semaine de l’inclusion financière. La deuxième édition s’est tenue du 18 au 23 novembre 2019 à Dakar, et portait sur le thème : «La digitalisation au service de l’inclusion financière : enjeux pour le secteur financier et les États membres de l’UEMOA »


La BCEAO a, par ailleurs, été nominée et récompensée en 2018 à Sochi (Russie) pour sa contribution active au développement de l’inclusion financière, pour la mise en œuvre de la Déclaration de Maya (engagements pris par les membres de l’AFI pour faire avancer l’Inclusion Financière) et enfin pour l’organisation réussie de la 7e Table ronde dans le domaine de l’intégration régionale.
L’année 2019 a également été marquée par des avancées significatives dans l’application de la feuille de route en vue de la création de la monnaie unique de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).


La Banque a également poursuivi, parmi les projets initiés en faveur de la promotion de l’inclusion et de l’éducation financières, le projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA et le programme régional d’éducation financière.
Fort de plus de quarante années d’expérience au sein de l’institution monétaire, Tiémoko Meyliet Koné pourra donc, au cours des six prochaines années, perpétuer toutes les actions qui participent à l'efficacité et au développement de la banque. La BCEAO saura ainsi répondre aux besoins de plus en plus croissants des populations de la Zone.

Elle est attendue également sur les mutations de l’heure et la réforme monétaire initialement annoncée pour 2020, puis reportée récemment à une date ultérieure lors du dernier Sommet des Chefs d'Etats de la CEDEAO. Le franc CFA demeure donc la monnaie communautaire en circulation dans l'UEMOA pour quelques années encore.

 

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :