bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : 12 nouveaux cas positifs, 72 guéris, aucun décès enregistré ce vendredi
international
Réforme du FCFA: ce que préconisent les chefs d’État de la CEDEAO
29/09/2020
Réforme du FCFA: ce que préconisent les chefs d’État de la CEDEAO


Annoncée pour 2020, la mise en place d’une nouvelle monnaie dénommée « l’Eco » par les pays de la CEDEAO tarde à intervenir. Lors du dernier sommet de l’organisation ouest-africaine en septembre à Niamey, le président du Niger, Mouhammadou Issoufou, a exhorté ses homologues « à élaborer une nouvelle feuille de route tout en maintenant une approche graduelle pour le lancement de la monnaie commune ».
Le Nigeria, qui pèse lourd dans la sous région, avec 180 des 300 millions d’habitants, et 60% du PIB, continue de montrer sa réticence réticence. Le pays de Mouhammadou Buhari exige pour s’engager dans cette union monétaire, une rupture des liens avec la France, soupçonnée d’influencer le franc CFA.
La crise économique générée par le coronavirus a fini d’affaiblir l’économie des États, et mis à mal le respect des critères de convergence: « l’eco sera une réalité quand les pays membres de la CEDEAO auront satisfait aux critères de convergence. Ce qui n’est pas encore le cas », a pour sa part insisté le président béninois, Patrice Talon, dans un entretien avec Jeune Afrique.
Le Président ivoirien, s’est voulu lui catégorique: « L’Eco en tant que monnaie scripturale ou fiduciaire ne pourra pas voir le jour avant une période de trois à cinq ans. Pendant cette période, nous continuerons d’utiliser le franc CFA qui est une bonne monnaie », a déclaré Alassane Ouattara devant des journalistes à l’aéroport d’Abidjan, le 7 septembre, à son retour du sommet de Niamey.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :