bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : L’Allemagne franchit la barre des 10 000 morts
Le coin santé
Cancer du sein : pourquoi le dépistage précoce est impératif
02/10/2020
Cancer du sein : pourquoi le dépistage précoce est impératif


La campagne « Octobre rose » débutée hier jeudi 1e octobre joue un rôle essentiel dans la lutte contre le cancer du sein. Elle permet en effet d’intensifier les activités de sensibilisation, d’information et de dépistage par l’autopalpation, l’examen sénologique et la mammographie.  Car pour lutter efficacement contre cette maladie qui touche au moins 1 femme sur 8 dans le monde, les autorités sanitaires misent particulièrement sur le dépistage précoce.

Selon les associations de lutte contre le cancer, plusieurs actions peuvent être mises en place afin de favoriser une détection prématurée. Il s’agit notamment de la consultation d’un médecin en cas de changements au niveau des seins : apparition d’une boule, d’une grosseur dans le sein ou sous un bras (aisselle) ; modification de la peau (rétraction, rougeur, œdème ou aspect de peau d’orange) ; d’un examen clinique des seins (palpation), recommandé tous les ans dès l’âge de 25 ans. Cet examen rapide et indolore permet de détecter une éventuelle anomalie. Il peut être réalisé par un généraliste, un gynécologue ou une sage-femme ; d’une mammographie de dépistage (examen radiologique) associée à un examen clinique des seins, proposée tous les deux ans aux femmes de 50 à 74 ans en l’absence de symptôme apparent ou de facteur de risque.

« Le retard du diagnostic occasionne une mortalité importante chez les femmes porteuse du cancer. Détecter tôt, le cancer du sein peut se soigner », a indiqué le ministre de la Santé et de l’Action sociale Abdoulaye Diouf.

Pour sa par, le docteur Babacar Guèye, chef de division des maladies non-transmissibles  a révélé qu’« en 2019, l’Institut Joliot-Curie de l’hôpital Aristide Le Dantec, structure de référence dans la prise en charge des cancers, a enregistré 1841 cas de cancer avec une prédominance de ceux  du sein (636 cas, soit 35%)». Il a indiqué que le retard du diagnostic constitue la principale raison de ce fort taux de mortalité.

Pour cette édition 2020, informe le ministère de la Santé, des activités de sensibilisation et de dépistage seront organisées sur toute l’étendue du territoire à travers les régions médicales, les districts sanitaires et les établissements publics de santé. Aussi, une subvention de la mammographie à 15 000 Frs CFA sera encore accordée pour les femmes éligibles durant tout le mois, ajoute-t-il.

 

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :