bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : 27 nouveaux cas positifs dont 18 importés, 57 guéris, 1 nouveau décès enregistré ce mardi
international
Troisième mandat en Afrique de l’ouest: Mouhamadou Issoufou, un président qui se démarque
14/10/2020
Troisième mandat en Afrique de l’ouest: Mouhamadou Issoufou, un président qui se démarque


Le Président du Niger Mouhamadou Issoufou est un chef d’Etat qui n’est pas adepte d’un troisième mandat. Contrairement à ses homologues ivoirien, Alassane Ouattara, et guinéen, Aplha Condé, il adopte un ton ferme: « Je ne vais pas briguer un troisième mandat ». Au pouvoir depuis 2011, Mouhammadou Issoufou termine son deuxième quinquennat en avril 2021, et se projette pour organiser un scrutin transparent: « Mon désir le plus ardent est de transmettre le pouvoir en 2021 à un successeur démocratiquement élu, ça sera ma plus belle réalisation », faisait-il entendre dans sa casquette de président de la CEDEAO, lors du sommet de l’organisation à Niamey.

Dans une Afrique de l’Ouest minée par le terrorisme et où les changements de constitutions sont désormais légion, le président du Niger veut privilégier la démocratie, en favorisant la nouvelle génération: « Personne ne devient indispensable, de nouveaux dirigeants peuvent émerger ». Une démarche qui le propulse au rang des chefs d’états audibles dans la sous-région. Sur plusieurs sujets, le dirigeant de 68 ans a son mot à dire. Quant il s’agit d’évoquer le terrorisme qui touche au plus haut rang son pays, Issoufou plaide pour une implication de tous, afin d’éradiquer ce qu’il considère comme un « cancer », : « Il est évident que pour être efficace, la lutte contre le terrorisme doit connaître la même priorité au niveau de l’ensemble de la communauté internationale ».


A quelques mois de terminer son deuxième mandat à la tête du Niger, Mouhamadou Issoufou qui s’est posé comme le chantre d’une Afrique de l’Ouest soudée économiquement et avec une monnaie commune (l’eco) lors de sa présidence de la Cédéao, rêve sans doute de passer le flambeau « démocratiquement » comme il l’a toujours chanté, à son successeur désigné Mouhamed Bazoum.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :