bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : La Russie a commencé la vaccination de ses militaires
politique

Sénégal : ces attentes autour du prochain remaniement ministériel

29/10/2020
Sénégal : ces attentes autour du prochain remaniement ministériel


A la surprise générale, le Président de la République du Sénégal, Macky Sall a démis de leurs fonctions l’ensemble des membres du gouvernement. Le porte-parole de la présidence de la République, Abdou Latif Coulibaly, qui a  annoncé  cette décision dans un communiqué, évoque ‘’la mise en place d’un nouveau gouvernement’’, sans indication de date. Réélu depuis plus d’un an, ce prochain remaniement sonne déjà comme un tournant du second mandat du Président Macky Sall. 

Si les spéculations vont bon train sur les sortants et les futurs entrants de ce gouvernement, l’un des principaux enjeux est de savoir quelle coloration  Macky Sall va-t-il donner à cette nouvelle équipe. Mais il se murmure déjà que le chef de l’Etat va faire la part belle à des poids lourds, des personnages qui disposent d’une certaine aura politique et disposerait de fiefs acquis à leur cause. Ce qui signifierait un gouvernement taillé pour affronter les futures échéances électorales. 

Mais beaucoup espèrent, également, que Macky Sall qui disait, lors de son discours d’investiture, que son second mandat “sera principalement consacré aux jeunes et aux femmes” ouvrira davantage de postes à ses dernières dans son casting. “Les droits des femmes sont au service de l’épanouissement de la Nation toute entière. Ils révèlent l’état d’un pays, de sa maturité démocratique et de sa modernisation. C’est dire que le respect des droits des femmes est essentiel dans la construction d’une société ouverte, équitable, juste et porteuse d’une prospérité durable et partagée. »

Mais ces engagements ne se sont pas forcément traduits en acte à l’heure des nominations puisque seules sept femmes siégeaient au Conseil des ministres. Et aucune d’entre elles n’occupait des fonctions régaliennes. Le Président de la République va-t-il saisir l’occasion de ce remaniement pour corriger le tir ? Probable d’autant plus qu’en Afrique de l’ouest, des pays comme le Togo, avec Victoire Tomegah Dogbé, ou le Gabon avec Rose Ossouka Raponda, ont misé sur des femmes pour diriger leur gouvernement. Au Togo, une femme a également été nommée ministre de la Défense et des Forces armées. 

Autre attente de ce remaniement, une plus grande ouverture à des personnalités issues de la société civile. Alors que le Sénégal connaît des tensions latentes quant à la gestion du foncier, et va bientôt devenir producteur de pétrole de gaz, beaucoup estiment qu’un gouvernement ouvert à des personnalités non issues du sérail politique pourrait permettre d’obtenir un large consensus sur des problématiques conflictuelles.

Cette ouverture pourrait-elle également concerner des personnalités issues de l'opposition, consacrant ainsi les bases que le Président a posées en initiant le dialogue politique ?

Un ensemble de préoccupations que Macky Sal va trancher dans les prochains jours. 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :