bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : 44 nouveaux cas positifs, 40 guéris, 1 décès enregistrés ce jeudi
Le coin santé

Comment manger en période de Covid-19 : les conseils d’une endocrinologue

30/10/2020
Comment manger en période de Covid-19 : les conseils d’une endocrinologue


Dans son livre intitulé « comment manger en période de Covid-19 »,  l’endocrinologue  argentino-américaine Mariela Glandt, distille des conseils nutritionnels afin d’éviter de se retrouver des maladies comme le diabète l'une des affections médicales qui, avec les maladies cardiovasculaires, l'obésité et les problèmes respiratoires, fait que les malades infectés par la covid-19 sont plus à risques pour leur vie.

Selon  BBC Afrique qui donne l’information, l'expert convient avec de nombreux autres spécialistes, qui étudient le virus qui a déclenché la pandémie depuis six mois, que notre système immunitaire doit être renforcé afin qu'en cas d'infection par la Covid-19, les conséquences soient beaucoup moins graves.

 Le risque est le syndrome métabolique.

Mariela Glandt explique que les personnes les plus susceptibles de se retrouver dans des unités de soins intensifs (USI) sont des personnes - en plus des personnes âgées - souffrant d'hypertension, de maladies cardiovasculaires, d'obésité et de diabète.

Selon elle, Ils souffrent du syndrome métabolique. Et cela apparaît très fréquemment comme des facteurs de risque de décès par coronavirus.

 

Elle dit que nous pouvons  contrôler ces risques beaucoup plus facilement qu’on ne le pense et que nous pouvons les inverser en quatre semaines.

Il existe de bonnes études qui le prouvent et j'ai des centaines de patients qui le prouvent.

« À l'heure actuelle, nous sommes tous pétrifiés en pensant à la façon d'éviter d'être victime de la Covid-19. 80% des personnes infectées ne passent pas un bon moment mais ne meurent pas. Mais 20% ont de graves complications», dit-elle

L'objectif, dit-elle, est d'aider les gens à améliorer leur système immunitaire pour pouvoir lutter contre le coronavirus s'ils sont infectés.

« Le syndrome métabolique est avéré si l'on a 3 éléments sur 5: hypertension artérielle, taux de sucre élevé, obésité, taux élevés de triglycérides et faible taux de bon cholestérol. Selon des études, seuls 12% des adultes américains ne présentent aucun de ces symptômes. Au moins 60% à 70% de la population a ce syndrome », a-t-elle indiqué

« Il y a une épidémie qui aggrave le coronavirus et c'est que nous mangeons : des aliments de mauvaise qualité », avertit-elle

Elle soutient que ces dernières années, nous mangeons des aliments avec tellement de sucre et tellement d'huiles végétales qu'ils ne sont pas vraiment de la nourriture. Cela nous a rendus malades.

« Nous nous retrouvons donc avec une tension élevée, avec l'obésité, avec un diabète endémique, ou un prédiabète très élevé, à cause de la façon dont nous mangeons. Et à cela s'ajoute un virus. Lorsque vous souffrez d'un syndrome métabolique, il provoque une inflammation chronique. Si vous êtes déjà dans un état d'inflammation chronique, vous ne pouvez pas mobiliser les défenses dont vous avez vraiment besoin contre le virus. », Argumente-t-elle

Si le virus tombe dans un corps qui n'est pas dans les meilleures conditions, dit-elle,  nous tombons gravement malades

Comment manger aujourd'hui quand souvent on ne sait pas ce que contient la nourriture, comment elle est fabriquée et parfois on ne peut pas déchiffrer les étiquettes?

Nous sommes en crise.

Je soutiens autant que possible la consommation de produits dits "bios". C'est cher, mais c'est un bon investissement. Cela en vaut la peine car la qualité de la nourriture est importante.

Si vous ne pouvez pas lire ce qui est écrit sur l'emballage, ne l'achetez pas. Cela ne vous fera aucun bien. C'est ma règle.

Pourquoi dites-vous que les jus de fruits devraient être évités?

Rien ne fait augmenter votre taux de sucre plus rapidement qu'un smoothie ou un jus de fruit.

Par exemple, vous buvez un jus d'orange avec 5 oranges pressées cela représente seulement du sucre pur et de l'eau.

Demandez à un diabétique ce qui lui arrive quand il boit un verre de jus d'orange : un pic de sucre dans le sang.

Le pire est l'idée de croire que vous prenez quelque chose qui est bon pour vous.

Il vaut mieux manger le fruit. Et deuxièmement, ne pas manger autant de fruits. Lorsque je traite mes patients, je les élimine complètement. C'est le bonbon de la nature.

 

 

 

 

 

 

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :