bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : 44 nouveaux cas positifs, 40 guéris, 1 décès enregistrés ce jeudi
culture

Ouverture de son multiplexe au Sénégal: Pathé promet une expérience cinématographique inédite en Afrique

20/11/2020
Ouverture de son multiplexe au Sénégal: Pathé promet une expérience cinématographique inédite en Afrique


Les projets d’implantation des salles obscures en Afrique par les exploitants français continuent d’accroitre. Après Vivendi, avec les salles Canal Olympia, c’est autour de l’enseigne Pathé d’implanter ses ramifications en Afrique en l’occurrence au Sénégal.  Le multiplexe, dont les travaux ont débuté en avril 2019, envisage d’ouvrir ses portes à la fin du premier semestre 2021, comme l’explique son directeur, Moustapha Samb. « L’ouverture est prévue pour mai 2021. Mais nous sommes encore dans l’incertitude à cause de la pandémie. Plusieurs films n’ont pas été réalisés à cause de la Covid-19. Mais les travaux seront prêts entre février et mars 2021.»  

Pathé propose aux cinéphiles sénégalais avec son multiplexe, composé de sept salles de projection, une expérience cinématographique inédite en Afrique avec son écran de 21 mètres, implanté dans sa plus grande salle d’une capacité de 386 places. «Chez Pathé on a pris l’option de faire des écrans de bout en bout. L’objectif visé est que la personne qui voit le film au Sénégal soit dans les mêmes conditions techniques et de confort que celle qui le voit à New-York», explique Moustapha Samb, lors d’une visite de chantier jeudi 19 novembre.

Selon Samb, les blockbusters américains, très prisés par les cinéphiles du monde entier, seront à l’affiche. Mais une part belle sera réservée aux productions africaines en général, et sénégalaises en particulier. « Les blockbusters auront une place de choix.  C’est ce qui attirera le plus grand nombre. Nous aurons également trois films africains à l’affiche. Une salle sera peut-être dédiée aux animations.  Nous voulons donner la chance aux films africains et sénégalais en les mettant à l’affiche avec une exploitation normale», précise-t-il

Sur ce sujet, le directeur sénégalais de la cinématographie Hugues Diaz, présent lors de la visite, a souligné l’importance des investisseurs de respecter les conditions du Sénégal. « Nous ne sommes pas un pays qui absorbe tout. Donc nous leur (investisseurs ndlr) demandons aussi de faire la promotion de notre cinéma, comme la France l’a si bien fait à partir du cinéma américain pour en tirer une plus-value. Pourquoi pas nous ? A partir du cinéma d’ailleurs, il faut renforcer ce qui se fait de non négligeable dans notre cinématographie,»dit-il

Moustapha Samb explique par ailleurs que les productions proposées sortiront simultanément en France et au Sénégal, sauf dans des cas exceptionnels où un décalage d’une semaine pourrait être noté. Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop s’est dit ravi d’assister à l’implantation d’un  nouveau projet culturel au Sénégal. Il estime que le multiplexe est un « bon indicateur.»

« Nous sommes heureux qu’aujourd’hui, l’une des plus belles salles d’Afrique s’installe au Sénégal. Parce que la culture, c’est le fondement. Cela veut dire que nous restons un pays très ouvert. Nous avons un passé commun et nous aurons un avenir commun grâce à la culture.», se réjouit le ministre de tutelle.

Outre les projections de films, le multiplexe retransmettra des « live » du Metropolitan Opera de New York ainsi que des rediffusions de pièces de théâtre, comme l’a souligné Fréderic Godfroid, directeur des opérations Pathé Afrique.

 

 

 Credit photo: France au Sénégal/twitter

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :