ALERTE COVID-19 : Le variant britannique s'étend à 70 pays et le sud-africain à 31
société

Vaccin contre la Covid-19: Le Sénégal affine sa stratégie

08/01/2021
Vaccin contre la Covid-19: Le Sénégal affine sa stratégie


Alors que le coronavirus continue de faire des ravages au Sénégal, avec 220 nouveaux cas et 5 décès enregistrés dans les dernières 24 heures, le ministre de la santé, s’exprimant lors de la conférence de presse gouvernementale de ce jeudi, est revenu sur le choix d’un futur vaccin pour le Sénégal. Abdoulaye Diouf Sarr a tracé les contours et les modalités de la future acquisition de ce vaccin.


« Le Sénégal est en train de se préparer depuis le début par rapport à la stratégie de vaccination », a-t-il d’emblée précisé, « Il faut retenir une chose fondamentale. C’est que le Sénégal est dans une initiative qu’on appelle l’initiative Covax, qui est une alliance de 170 pays qui ont décidé de se mettre ensemble pour engager la perspective de la vaccination. Dans cette initiative, on a des institutions de dimension internationale comme l’OMS (Organisation mondiale de la santé), l’alliance Gavi, qui est un programme de vaccination, mais aussi l’UNICEF qui a un rôle important dans la vaccination, particulièrement des enfants », a poursuivi le ministre.

C’est donc dans le cadre de cette initiative que le Sénégal compte s’appuyer pour obtenir les vaccins contre la Covid-19. « Normalement à la fin du premier trimestre de l’année 2021, nous devons effectivement recevoir les vaccins homologués dans l’initiative Covax », assure le ministre de la santé. Diouf Sarr a aussi fait part d’une autre « stratégie complémentaire », pour « obtenir des vaccins en dehors de l’initiative Covax ».


Dans cette même lancée, le chef de l’Etat Macky Sall avait plaidé pour une stratégie de vaccination nationale dans les meilleurs délais pour « prendre en charge et en priorité la vaccination du personnel médical et des groupes cibles qui nécessitent la plus grande attention ».


La mobilisation des fonds nécessaires à l’acquisition de vaccins est effective grâce au ministère des Finances et aux partenaires du Sénégal, avait pour sa part déclaré la directrice de la santé, Marie Khemess Ngom, avant de rassurer sur les mesures à prendre pour faire le bon choix sur les vaccins: « On va aller vite certes, mais il y’a un contrôle qui sera fait par la direction de la pharmacie et du médicament », avait-elle prévenu.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :