bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : Pandémie : la Chine et l'OMS auraient pu agir plus vite, selon des experts
international

Ouganda : Après 35 ans de pouvoir, Museveni encore en piste pour poursuivre son règne

13/01/2021
Ouganda : Après 35 ans de pouvoir, Museveni encore en piste pour poursuivre son règne


Depuis 35 ans, l'Ouganda est dirigé par le président Yoweri Museveni, un ex-guérillero arrivé au pouvoir en 1986, qui règne sans partage sur ce pays d'Afrique de l'Est et compte à 76 ans parmi les chefs d'Etat inamovibles du continent. Pourtant voilà ce qu'il déclarait en 1986 après son accession au pouvoir :  "Le problème de l'Afrique (...), ce ne sont pas les peuples, mais les dirigeants qui veulent rester au pouvoir trop longtemps". Mais force est de constater que le Président ougandais incarne jusqu'à la caricature l'image de l'homme d'Etat usant de toutes les manoeuvres pour se maintenir au pouvoir indéfiniment. 

En 2001, Museveni s'engage à ne plus briguer la présidence, après avoir défait dans les urnes son rival Kizza Besigye. Une promesse qu'il trahit en 2005, en supprimant la limite du nombre de mandats prévu par la constitution.

Un an plus tard, il souffle ses 20 bougies au pouvoir en battant de nouveau Kizza Besigye, lors d'un scrutin entaché d'irrégularités et de violences.

En 2011, il remporte un nouveau scrutin face à Kizza Besigye. Dénoncée comme une mascarade, l'élection provoque d'importantes manifestations, violemment réprimées par le pouvoir: le prix de l'essence et de la nourriture explosent, l'économie vacille.

La répression s'intensifie pendant les années suivantes. Plusieurs radios sont supprimées des ondes, certains journaux sont perquisitionnés pour avoir suggéré que le président prépare son fils à sa succession.

"Animé par une mission, pas par le pouvoir", il assure vouloir transformer l'économie ougandaise et est réélu une cinquième fois en 2016.

Indéboulonnable, le septuagénaire incarne désormais les travers des présidents à vie qu'il dénonçait dans sa jeunesse. Son Ouganda est un régime autoritaire, dirigé par un parti quasi-unique qui a supprimé en 2017 l'âge limite constitutionnel pour briguer la présidence.

Candidat à un sixième mandat, Yoweri Museveni devrait conserver pouvoir à l'issue de l'élection présidentielle de jeudi, que de nombreux observateurs décrivent comme jouée d'avance.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :