bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : Pfizer annonce avoir un « plan » pour limiter les retards de livraisons des vaccins
Santé

Vaccin contre la Covid-19 : Quelle option pour le Sénégal ?

14/01/2021
Vaccin contre la Covid-19 : Quelle option pour le Sénégal ?


La seconde vague, vraisemblablement plus virulente que la première, est en train de faire des ravages dans le monde. De plus en plus de décès sont notés partout dans le monde y compris au Sénégal où 79 morts ont été enregistrés en 12 jours. Selon l’OMS, le nombre de morts et de personnes atteintes de la Covid-19 continue de croître dans le monde. Une tendance qui s’est confirmée par une hausse de près 20% des nouvelles infections. Mais l’espoir est permis avec l’arrivée des vaccins anti-Covid qui sont déjà en train d’être déployés à travers le monde.

Le Président de la République a ainsi indiqué, mercredi 13 janvier en Conseil des ministres la nécessité d’accélérer la mise en œuvre urgente de la stratégie nationale de vaccination, dotée d’un budget conséquent. Membre de l’initiative Covax, co-dirigé par l'Alliance Gavi, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et l'OMS, le Sénégal n’a pas encore choisi un vaccin spécifique. « Nous allons commander des vaccins qui seront retenus dans cette initiative, mais nous sommes aussi en discussion avec la partie chinoise pour acquérir des vaccins Sinopharma », a déclaré, mardi, le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr.

Toutefois, au-delà de l'initiative Covax, d'autres perspectives avec la Chine sont en cours à travers Sinopharma pour l'acquisition, dans un premier temps, de 200 000 doses selon le ministre de la Santé. Des pays comme le Maroc et l’Algérie ont opté respectivement pour les vaccin chinois et russes au détriment de ceux américains et européens. Les vaccins russes, chinois et indiens sont plus faciles à déployer et conserver en Afrique contrairement aux autres qui nécessitent des moyens logistiques et financiers exorbitants, a expliqué le Docteur Mouhamadou Sow, directeur général de Téranga Pharma (entreprise sénégalaise qui s'est lancée l'industrie pharmaceutique).

En tous les cas l'objectif global, selon Abdoulaye Diouf Sarr, est de faire en sorte que le vaccin soit disponible au Sénégal tout en précisant que le Sénégal n'a reçu aucun don de vaccin.

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :