bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : 11 décès et 236 patients guéris ce dimanche
international

Dix ans après la chute de Kadhafi, la Libye en crise permanente

19/02/2021
Dix ans après la chute de Kadhafi, la Libye en crise permanente


Dix ans après le soulèvement appuyé par l’Otan qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye fait face à des crises multiformes plongeant le pays dans un chaos indescriptible. Le 15 février 2011 les Libyens ont trouvé le courage de manifester contre feu le colonel Mouammar Kadhafi, plus de 40 ans au pouvoir. Mais très vite, la révolution se transforme en guerre civile. 

L’importance des revenus pétroliers, couplée à la faible population, a fait de la Libye le plus haut PIB par habitant d’Afrique dans les années 2000. Durant cette décennie, la Libye a enregistré des taux de croissance élevé, allant jusqu’à 10,6% en 2010. Cette évolution positive a cependant été largement affectée par la révolte de 2011 et l’économie libyenne n’avait toujours pas retrouvé son niveau d’avant-guerre en 2016.

L’attaque de Tripoli entre avril 2019 et juin 2020, le blocus des ports et terminaux pétroliers entre janvier et septembre 2020 et la crise sanitaire ont engendré la plus grave crise à laquelle la Libye a été confrontée depuis 2011. Deux autorités se disputent le pouvoir : l’Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée du maréchal Khalifa Haftar dans l’Est et le Gouvernement d’entente nationale (GNA) basé à Tripoli dans l’Ouest, exécutif reconnu internationalement.

Suite à une offensive contre Tripoli lancée par le maréchal Haftar en avril 2019, le pays a plongé dans une nouvelle période de guerre civile ouverte entre les deux autorités rivales, nourri par les ingérences de puissances étrangères (soutien de la Turquie et du Qatar pour le GNA et des EAU, de la Russie, et de l’Egypte pour l’ANL). La bataille de Tripoli s’est soldée en juin 2020 par l’expulsion de l’ANL de la banlieue de la capitale. Un accord de cessez-le-feu, signé le 23 octobre à Genève sous l’égide de l’ONU, a par la suite entériné l’arrêt des combats.

La Mission d’appui des Nations unies à la Libye (MANUL) a confirmé en novembre 2020 que les deux partis ont convenu d’organiser des élections législatives et présidentielles en décembre 2021.

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :