bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : 11 décès et 236 patients guéris ce dimanche
international

Campagne de vaccination : Coup de projecteur sur le succès du modèle israélien

23/02/2021
Campagne de vaccination : Coup de projecteur sur le succès du modèle israélien


L’Israël est-il en train de gagner la bataille contre la Covid-19 ? Après la résurgence des cas de contamination en janvier en pleine seconde vague, le nombre de nouveaux cas quotidiens a diminué fortement depuis le déploiement de la campagne de vaccination. Près de 50% des Israéliens ont reçu au moins une dose du vaccin contre le coronavirus et presque 30% les deux doses depuis le début de la campagne de vaccination le 19 décembre dernier.

C'est le cas, en particulier, chez les plus de 60 ans qui ont reçu très majoritairement leurs deux doses. Le pays a mis un terme au troisième confinement, dimanche 21 février. Et le passeport vaccinal est officiellement lancé. Les centres commerciaux, marchés, musées et bibliothèques ont rouvert dans le respect des gestes barrières. Cependant, les salles des cafés et des restaurants resteront fermés au moins jusqu'aux premiers jours de mars.

Chez les citoyens, un suivi strict est de mise pour contrôler la progression de la situation sanitaire et éviter un regain des contaminations. Pour ce faire, le gouvernement a mis en place un « passeport vert » est réservé aux personnes ayant reçu leurs deux doses de vaccin, à partir d'une semaine après la seconde dose, le temps pour l'organisme de secréter les anticorps et aux patients ayant guéri du coronavirus. Celui-ci prend la forme d'un code-barre à télécharger ou bien à imprimer.

Ainsi, pour accéder aux lieux ou aux événements soumis à « passeport vert », il faudra présenter le code-barre et une pièce d'identité à l'entrée. Il est valable pendant six mois, le temps pour les scientifiques de s'assurer de la validité du vaccin dans la durée. Si l'efficacité du vaccin est confirmée, il sera prorogé.

L’efficacité de la campagne de vaccination repose d’abord sur la capacité d’anticipation de l’État hébreu. Selon l’historienne spécialiste d’Israël, contactée par France 24, Frédérique Schillo, « Israël a préacheté des vaccins avant même la fin des tests précliniques, en juin dernier, et à des prix élevés ». Selon des médias locaux, il en aurait coûté 25 euros par dose de vaccin à l’État hébreu, contre respectivement 12 et environ 15 euros en Europe pour les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :