ALERTE COVID-19 : 65 nouveaux cas positifs, 51 guéris, 1 décès ce jeudi
international

Algérie : le mouvement populaire du Hirak de retour dans la rue

27/02/2021
Algérie : le mouvement populaire du Hirak de retour dans la rue


Après un an d'arrêt les manifestations du vendredi ont repris à Alger. Forcés de suspendre leurs manifestations pendant près d'un an en raison de la pandémie de Covid-19, les algériens sont descendus dans la rue vendredi 26 février pour continuer de dénoncer le gouvernement d'Abdelmadjid Tebboune, rapporte l’AFP. Quelques jours après le deuxième anniversaire du mouvement du Hirak, plusieurs milliers de manifestants se sont réunis dans la capitale Alger. Pour de nombreux algériens, peu de choses ont changé depuis le début du mouvement de contestation.

« Ce n'est pas une partie d'échecs, Bouteflika a été remplacé par un autre, Tebboune. Nous voulons déraciner cette bande, qu'ils partent tous, que nous obtenions un nouveau pays qui viendra des militants du mouvement populaire. Il y a des jeunes pleins d'énergies capables de gérer le travail », fustige une retraitée descendue manifester à Alger. Malgré l'interdiction de rassemblements mise en place par le gouvernement pour lutter contre la Covid-19, des cortèges se sont élancés dans plusieurs grandes villes du pays pour demander "un Etat civil et pas militaire", une des principales revendications des manifestants du Hirak qui réclament une "démilitarisation" de l'Etat.

Des rassemblements étaient également en cours en province, notamment à Bejaïa et Tizi Ouzou, en Kabylie (nord-est), à Bordj Bou Arreridj (est) et à Oran (nord-ouest), où un pilier des droits de l'Homme, l'universitaire Kadour Chouicha, a été interpellé, selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), une association de soutien. Le vice-président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme (LADDH), Saïd Salhi, a fait état, sur sa page Facebook, de près de 500 personnes interpellées dans une vingtaine de wilayas (préfectures), dont la plupart ont été relâchées en fin de journée.

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :