ALERTE COVID-19 : 65 nouveaux cas positifs, 51 guéris, 1 décès ce jeudi
international

Affaire des écoutes : l'heure du verdict pour Nicolas Sarkozy

01/03/2021
Affaire des écoutes : l


Le tribunal correctionnel de Paris rend ce lundi son jugement dans l'affaire dite des «écoutes». Quatre ans d'emprisonnement dont deux fermes ont été requis contre l'ancien président.

Cette décision sera aussi cruciale pour Nicolas Sarkozy, qui affronte dès le 17 mars un deuxième procès, dans l'affaire «Bygmalion», portant sur les frais de sa campagne présidentielle de 2012. Retiré de la politique depuis 2016 mais toujours très populaire à droite, un an avant le prochain scrutin présidentiel, Nicolas Sarkozy a fermement réclamé à la barre d'être «lavé de cette infamie».

L'affaire des «écoutes» remonte à 2014. À cette époque, l'usage de WhatsApp et autres messageries cryptées était peu répandu, a mis en avant l'ancien chef de l'État. Dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007 - qui lui a valu depuis une quadruple mise en examen -, les juges découvrent que Nicolas Sarkozy utilise une ligne téléphonique secrète, ouverte sous l'alias de «Paul Bismuth», pour communiquer avec son avocat Thierry Herzog. Une dizaine de leurs conversations ont été retranscrites. Elles prouvent selon l'accusation qu'un «pacte de corruption» a été conclu entre Nicolas Sarkozy, son avocat et l'ancien haut magistrat Gilbert Azibert.

Tout au long du procès, dans une ambiance houleuse, la défense a pilonné un dossier «poubelle», réclamant l'annulation de la totalité de la procédure, basée selon elle sur des écoutes «illégales» car violant le secret des échanges entre un avocat et son client.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :