ALERTE COVID-19 : La dette publique mondiale a augmenté d'un sixième en 2020
international

Une étude britannique relève une absence des chercheurs africains des principales revues médicales sur la pandémie

03/04/2021
Une étude britannique relève une absence des chercheurs africains des principales revues médicales sur la pandémie


Les chercheurs africains sont absents des principales revues médicales, constate une étude parue dans la revue britannique British Médical Journal. Ainsi, sur plus de 2000 articles publiés entre le début de la pandémie de Covid-19 et septembre dernier, seuls 4% ont été rédigés par des chercheurs africains selon cette étude. Le British Médical Journal souligne que les articles sur l’évolution du virus sur le continent africain sont de façon écrasante rédigés par des chercheurs qui n’y ont jamais mis les pieds.

Une situation d’autant plus gênante selon la revue britannique que les chercheurs africains auraient bel et bien leur mot à dire, notamment sur la deuxième vague qui frappe actuellement le continent. Cependant, l’absence d’études risque de fragiliser la réponse à la pandémie sur le continent. Seuls trois pays: l’Afrique du Sud, l’Egypte et le Nigéria sont par exemple à l’origine de deux tiers des publications des chercheurs africains sur le Covid-19. Un nombre qui demeure largement insuffisant relève le British Médical Journal.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :