ALERTE COVID-19 : Covid : le Premier ministre japonais affirme qu'il n'a « jamais donné la priorité aux Jeux Olympiques »
société

JMLP : Retour sur une journée de mobilisation de la presse sénégalaise

04/05/2021
JMLP : Retour sur une journée de mobilisation de la presse sénégalaise


Le Secrétaire général du Syndicat des professionnels de l'information et de la communication du Sénégal (SYNPICS), Ahmadou Bamba Kassé, a appelé les journalistes à « rester solidaires pour exiger les réformes indispensables » au développement du secteur des médias au Sénégal. « Les journalistes sont avant tout des militants des droits de la liberté de la presse. Il faut que nous soyons unis et solidaires pour exiger les réformes indispensables dans le secteur des média », a-t-il déclaré lors du sit-in organisé devant le ministère de la Culture et de la Communication à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

Ce sit-in initié par la coordination des associations de la presse (CAP) était l’occasion pour les acteurs de la presse de dénoncer les violences contre les journalistes, de réclamer la fin de la précarité dans les organes de presse, bref de meilleures conditions de travail. « Cela fait quatre ans qu’on parle de la nouvelle convention collective. Il faut que cela soit une réalité et qu’on l’applique effectivement », a plaidé le Secrétaire général du SYNPICS.

Dans son plaidoyer figurent également la mise en place de la Haute autorité de régulation de l’audiovisuel (HARCA) et une loi sur l’accès universel à l’information. « Nous voulons une loi mettant en place la Haute Autorité de Régulation de l’Audiovisuel (HARCA), une loi d’accès universel à l’information pour ne plus être des journalistes de salon et de compte rendu », a-t-il dit.

Pour sa part, Assane Diagne, chef du Bureau Afrique de l’ouest de Reporters sans frontières (RSF) a exprimé le soutien de l’ONG « pour la sécurité des journalistes et la viabilité des entreprises de presse ». Mamadou Thior, président du Conseil pour l’Observation des règles d’éthique et de déontologie (CORED) dans les médias, a estimé qu’il « faut se mettre debout pour l’amélioration des conditions de travail des journalistes et ainsi avoir une presse de qualité ».

A Saint-Louis, les journalistes ont dénoncé des tentatives de musellement de la presse

Les journalistes et techniciens des médias de la région de Saint-Louis ont aussi observé un sit-in à la place Abdoulaye Wade pour dénoncer des « tentatives d’intimidation et de musellement dont a été victime la presse récemment ». 

« Des sociétés de presse (…) ont été attaquées par des manifestants, [et] ont fait l’objet d’intimidations lors des événements de mars de la part de l’organe de régulation de l’audio-visuel qui a suspendu leur signal pendant plusieurs heures », ont déploré ces professionnels des médias. 

Dans un mémorandum, ils ont interpelé l’autorité administrative sur la nécessité de traiter cette corporation « avec plus de respect et de considération dans l’exercice de sa fonction ».

La tutelle d’accord avec les acteurs pour assainir la presse

Le directeur de la communication, Ousseynou Dieng a réaffirmé la volonté des pouvoirs publics, d’assainir les médias en collaboration avec les acteurs du secteur à travers la Carte nationale de presse, un document « numérisé et sécurisé ». « Nous nous sommes mis avec les acteurs pour assainir le secteur. D’abord à travers la carte de presse qui est numérisée et sécurisée, personne ne peut pas tricher », a-t-il déclaré.

« Il y a aussi l’assainissement des écoles de formation en journalisme. Les nouvelles technologies ont accéléré les dérives que nous constatons aujourd’hui », a soutenu M. Dieng devant plusieurs responsables de la presse. Pour la mise en œuvre des textes, il a relevé que « parmi les acteurs des médias, il y en a qui n’ont même pas désigné leur représentant au sein du comité de gestion chargé du fond d’appui et de développement de la presse qui va définitivement remplacer l’aide à la presse ». 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :