ALERTE COVID-19 : France : Le port du masque à l'extérieur ne sera plus obligatoire dès jeudi, le couvre-feu levé dès dimanche
international

Tournée en Amérique Centrale: Kamala Harris en quête de solutions dans l’épineux dossier de l’immigration clandestine

08/06/2021
Tournée en Amérique Centrale: Kamala Harris en quête de solutions dans l’épineux dossier de l’immigration clandestine


La vice-présidente américaine Kamala Harris a entamé depuis dimanche 6 juin, une tournée en Amérique centrale, notamment au Guatemala et au Mexique. Des visites diplomatiques dont le but est de consolider les relations avec ces deux pays malgré l’épineuse question de l’immigration clandestine. La première étape, celle guatémaltèque, s’est déroulée lundi 6 juin en présence du président Alejandro Giammattei.  La vice-présidente américaine a souligné l’importance cruciale pour les deux peuples de trouver une solution idoine pour lutter contre ce phénomène en appelant le gouvernement du Guatemala à s’attaquer aux causes de l’immigration.

elle a rappelé la nécessité du travail commun, face à l’immigration clandestine dans "l'intérêt collectif”. "Il est dans notre intérêt collectif que nous travaillions ensemble là où nous pouvons trouver la possibilité de résoudre des problèmes de longue date", a déclaré Kamala Harris lors de cette rencontre, elle ajoute que , "la plupart des gens ne veulent pas quitter leur maison, ils ne veulent pas quitter l'endroit où leur grand-mère a grandi, l'endroit où ils prient, l'endroit où ils parlent leur langue et où leur culture est familière".

Pour Giammattei, la construction “des murs de prospérité, en particulier dans les départements proches de la frontière avec le Mexique” par la création d’emplois dans un pays où près de 60 % de la population vivent dans la pauvreté, est nécessaire.

Mme Harris a adressé un message aux candidats au voyage clandestin : « Ne venez pas. Ne venez pas. Les Etats-Unis continueront à appliquer leurs lois et à sécuriser leurs frontières… Si vous venez à notre frontière, vous serez refoulés », a-t-elle dit lors d’une conférence de presse commune.

Elle a également annoncé la création d’un groupe de travail conjoint sur la contrebande et la traite des êtres humains, la mise en place d’un programme économique pour les femmes, ainsi qu’un groupe de travail anticorruption destiné à former les procureurs guatémaltèques à retracer l’itinéraire de l’argent de la corruption transnationale. « Nous avons parlé de l’importance de lutter contre la corruption et d’avoir un système judiciaire indépendant », a souligné Mme Harris, annonçant par ailleurs l’envoi par les Etats-Unis de 500 000 doses de vaccins contre le Covid-19 au Guatemala.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :