ALERTE COVID-19 : Boris Johnson exhorte à la prudence malgré une baisse des cas au Royaume-Uni
Focus StartUp

Sidy Barro Samb, cofondateur de Sunu Digital'Com : « PixAfro pour régler le problème de manque d’images africaines et d’absence visuelle du continent »

02/07/2021
Sidy Barro Samb, cofondateur de Sunu Digital


 

Toujours en quête de challenges et d’innovations, Sidy Barro Samb s’est donné comme mission de mettre le digital au service de tous. A travers son nouveau projet dénommé PixAfro, le cofondateur de Sunu Digital'Com entend mettre en place une plateforme de partage et de vente d’images africaines pour permettre aux étudiants, aux créateurs de contenus et aux professionnels mais également aux admirateurs du continent partout dans le monde de trouver facilement de meilleures images de l’Afrique sur internet. Passionné des métiers du Web et Multimédia, Sidy Barro Samb a été nominé parmi les 20 finalistes du « Falling Walls Lab 2021 ». Il est aussi le 1er prix (ex æquo) du Cartoon Challenge Africa 2063 en proposant des solutions futuristes pour le développement du continent. En 2019, il remporte le 1er prix du concours JADE, un concours de pitch pour les porteurs de projet.

 

  1. Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ?

Bonjour ! Je suis Sidy Barro SAMB, sénégalais de nationalité et j’ai 23 ans. Je suis un Ancien Enfant de Troupe, sortant du Prytanée Militaire de Saint-Louis où j’ai obtenu mon BFEM ainsi qu’un BAC L’ en 2017. Grâce à la mention bien que j’ai obtenue, j’ai pu intégrer le Groupe ISM en tant que boursier d’excellence. J’ai eu la chance de faire partie de la première cohorte d’une filière qui venait d’être lancée : la licence en Chef de Projet Web et Multimédia. Touchant les aspects de développement, d’art numérique ainsi que ceux de gestion de projet la formation a été polyvalente, riche en compétences mais également en idées de projet. Par la grâce de Dieu, après ces 3 ans j’ai eu ma licence avec une mention Très bien. Me voici aujourd’hui entrepreneur et Digital Manager chez Polaris Asso.

  1. Vous êtes cofondateur de Sunu Digital'Com. De quoi s’agit-il ?

Passionné de challenges et d’innovations, dès ma première année de licence, je me suis lancé dans l’univers entrepreneurial en participant à divers concours et hackatons de projets. Par la suite, avec quelques camarades de classe, nous avons été retenus en 2018 pour faire partie de la première cohorte de l’ISM & IESA Incub’ grâce à un projet de banque d’images africaines du nom de D’ici Pictures (qui devient par la suite PixAfro). Cela nous a permis d’élargir notre vision, de mieux comprendre l’univers de l’entrepreneuriat et d’entrer en contact direct avec les acteurs.

Puisque nous avons eu beaucoup d’idées de projets durant cet accompagnement et que nos compétences développées sont demandées sur le marché, nous nous sommes dit pourquoi pas créer une agence pour mettre tout cela en pratique en temps voulu. Ainsi, Sunu Digital’Com est né, une petite agence créative spécialisée dans la création de contenus multimédia et le développement de solutions digitales.

Il y a énormément d’entrepreneurs en Afrique de nos jours. Le digital est une des solutions pour faciliter ces initiatives et ainsi rendre cet écosystème plus abordable. Chez Sunu Digital’Com, notre mission c’est de mettre le digital au service de tous. En proposant des services de créations de contenus (UX/UI Design, Motion Design, Production Vidéo, Infographies, Création de site web), et en développant des solutions digitales accessibles à tous, nous aidons les entreprises et les entrepreneurs à mieux profiter des avantages numériques pour mieux communiquer et donc toucher leurs cibles plus facilement.

  1. Comment est née votre passion pour les métiers du web et multimédia ?

Je peux dire que le numérique a toujours fait partie de ma vie depuis tout petit. Du cybercafé au petit Desktop de chez moi, je passais d’ailleurs plus de temps sur une machine que dehors pour jouais au foot etc. Je remercie beaucoup mes parents de m’avoir encouragé sur cette voie. A la base, je voulais juste faire de l’informatique mais au fil du temps, je me suis beaucoup orienté vers le multimédia et la gestion de projet.

  1. Aujourd’hui, où en êtes-vous avec le projet PixAfro sur lequel vous travaillez en ce moment ?

PixAfro est un projet sur lequel nous travaillons depuis plusieurs mois. Nous souhaitons mettre en place une plateforme de partage et de vente d’images africaines pour permettre aux étudiants, aux créateurs de contenus (développeurs web, infographes, bloggeurs) et aux professionnels mais également aux admirateurs du continent partout dans le monde de trouver facilement de meilleures images de l’Afrique sur internet et à nos photographes (professionnels et amateurs) de partager et de vendre leurs œuvres à travers cette plateforme. Nous espérons que ça règlera ce problème de manque d’images africaines et d’absence visuelle du continent.
Actuellement, nous travaillons sur une version test qui sera lancée avant la fin de l’année. J’ose espérer que vous la testerais également.

  1. Qu’est-ce cela vous fait d’être nominé parmi les 20 finalistes du « Falling Walls Lab 2021 » ?

Le Falling Walls Lab est l’un des meilleurs concours de projets qui existent dans ce pays. Déjà que la sélection des projets se fait avec une certaine rigueur. Beaucoup d’entrepreneurs à succès aujourd’hui sont passés par le Falling Walls. Cela m’a permis de partager mon projet avec un plus large public. Mais le plus important selon moi, c’est l’expérience qu’on y acquiert. En échangeant avec des formateurs expérimentés et ouverts, cela m’a permis d’avoir une meilleure vision et compréhension de mon projet, de savoir comment procéder face à mes blocages actuels, dans mes entreprises et ainsi de mieux manager mon projet. Aujourd’hui, je sais que ce que j’ai appris en 2 jours à la Fondation Friedrich Naumann me serviront pendant plusieurs années, voire toute une vie.  J’ai également fait de belles rencontres durant le Falling Walls, des amis, de futurs collaborateurs. Ça a été une chance pour moi et un plaisir d’y avoir participé.

  1. Quels sont vos projets dans un court et moyen terme ?

Après lancement de la plateforme PixAfro, nous aimerons avoir la plus grande communauté d’artistes visuels africains et positionner notre plateforme comme la banque d’images la plus utilisée en Afrique pour faire découvrir le continent au monde entier et comme nous le dirons dans le slogan donner une meilleure vue de l’Afrique.
Avec du soutien dans la réalisation de nos projets et de la persévérance, Sunu Digital’Com sera un acteur incontournable dans la création de contenus digitaux et la mise en place de solutions digitales.

 

 

 

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :