ALERTE COVID-19 : Boris Johnson exhorte à la prudence malgré une baisse des cas au Royaume-Uni
Santé

Troisième Vague : Abdoulaye Diouf Sarr fait le point sur les Centres de traitement épidémiologiques

21/07/2021
Troisième Vague : Abdoulaye Diouf Sarr fait le point sur les Centres de traitement épidémiologiques


Alors que le Sénégal fait face à une flambée des contaminations au Covid-19, le Ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, s’est rendu mardi 20 juillet à l’hôpital Aristide Le Dantec pour évaluer la situation dans les Centres de traitement épidémiologique (CTE). « Nous avons noté que sur les 21 lits, les 9 sont occupés. Autrement dit, nous avons encore à Le Dantec de la marge. Nous avons aussi apprécié les capacités de la réanimation. Nous avons trois malades en réanimation sur les 9 lits disponibles et aujourd’hui il fallait venir, non seulement, apprécier la capacité litière mais regarder aussi les besoins en termes de renforcement des RH et inputs au niveau de ce Cte", a déclaré Diouf Sarr. Abdoulaye Diouf Sarr a magnifié le "travail remarquable qui a été fait". La situation actuelle mérite un suivi permanent, au jour le jour, parce que nous devons faire en sorte que cette troisième vague soit maîtrisée globalement. Non seulement au niveau de la prise en charge mais au niveau de la prévention", a-t-il renchéri avant de lancer un appel en cette veille de Tabaski. "Un appel important et très fort pour demander aux populations de faire très attention, de ne pas sortir de leurs lieux de résidence si j’ose le dire, de rester à Dakar si on est à Dakar, de rester à Thiès si on est à Thiès pour fêter la Tabaski. Et pour les autres localités de faire la même chose pour ne pas disperser la maladie sur l’étendue du territoire", a recommandé le ministre. Mais aussi, ajoute-il, il faut absolument que les gestes barrières soient respectés notamment le port systématique du masque. "Il est important de reconnaitre que le variant Delta va très vite donc, il faut faire preuve de citoyenneté pour stopper cette maladie. Chaque Sénégalais, à son niveau, doit se dire que ce combat est le mien, on doit faire preuve d’une grande citoyenneté pour une contribution nationale à la riposte et ça je n’insisterais jamais assez là-dessus". L’Etat, pour ce qui le concerne, dit-il, est en train de développer tout ce qu’il faut pour une bonne prise en charge. "Nous avons été déjà prêt sur la 1ère et la 2ème vague. Aujourd’hui, nous n’avons pas besoin globalement de beaucoup d’investissement pour la gestion de cette 3ème vague. Nous avons juste besoin de ce qu’il faut pour faire fonctionner les Cte mais il est important de noter que, sur la question de l’oxygène, aujourd’hui, nous sommes confortables au niveau des différents Cte". Selon Abdoulaye Diouf Sarr, l’Etat a engagé un investissement "extrêmement volontariste" de 33 générateurs d’oxygène que nous sommes en train d’installer et qui vont venir au fur et à mesure pour que le pays, de manière définitive, dans les structures de santé, puisse régler la question de l’oxygène qui est le premier médicament en la matière. Sur un montant prévisionnel de 64 milliards, l’Etat a, in fine, mis 105 milliards pour prendre en charge les patients depuis le début de la Covid-19, le 02 mars, a informé le ministre de la Santé et de l'Action sociale
copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :