ALERTE COVID-19 : Amnesty demande aux laboratoires de mettre à disposition des pays à faible revenu « 50% des doses produites »

ARTICLE SUIVANT

société

Qui était Mabousso Thiam, le fils aîné d’Habib Thiam décédé dimanche

26/07/2021
Qui était Mabousso Thiam, le fils aîné d’Habib Thiam décédé dimanche


Fils de l'ancien Premier ministre sénégalais Habib Thiam, Mabousso Thiam, est décédé dimanche 25 juillet à Dakar à l’âge de 65 ans. Le natif de Gaya à Dagana (Nord du Sénégal) est décrit comme un amoureux de l’Afrique, un entrepreneur engagé. « Intellectuel fécond et professionnel rigoureux, Thiam était aussi un artiste talentueux. Il a hérité de son père Habib, qui a occupé de prestigieux postes, l’humilité », a écrit le ministre conseiller du président Macky Sall Elhadj Hamidou Kassé.

L’économiste

En 1979, Mabousso  démarre sa carrière à Interpral Paris, société spécialisée en négoce international avant de rejoindre un an plus tard la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Diplomé de l’Institut international de Banque et d’économie en France,  Mabousso Thiam est titulaire d’une maitrise en droit privé à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). De 2012 à 2017, Mabousso Thiam fut directeur général de l'Agence de développement et d'encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME). De 2018 à 2019 il a été Président du conseil d’administration du Waqf, instrument de financement islamique de la Banque islamique de développement (BID).

L’homme de culture

Passionné de musique, Mabousso Thiam était membre du groupe Daaray Samadhi, avec l'écrivain et économiste Felwine Sarr. Des acteurs du monde de la culture ont rendu un vibrant hommage au guitariste sénégalais Mabousso. Felwine Sarr a évoqué une « âme solaire » décrivant son ami. « Nous étions heureux. Nous nous retrouvions, confrérie d’âmes en quête, dans le foyer lumineux de la musique et de la parole », a-t-il renchéri.

« Tu fais partie de ces hommes de l’ombre qui ont ardemment œuvré à mettre en place la Société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (SODAV). Les acteurs culturels et ceux de la musique en particulier te doivent assurément une fière chandelle », a pour sa part écrit le président de l’Association des métiers de la musique (AMS), Daniel Gomes, sur sa page Facebook. 

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :