ALERTE COVID-19 : Amnesty demande aux laboratoires de mettre à disposition des pays à faible revenu « 50% des doses produites »

ARTICLE PRECEDENT

ARTICLE SUIVANT

internationalAffaire Renault-Nissan : Rachida Dati mise en examen notamment pour "corruption passive"
economie

Reprise économique : L'accès aux vaccins creuse les inégalités selon le FMI

27/07/2021
Reprise économique : L


La reprise devrait être plus rapide que prévu dans les économies développées, mais plus lente pour les pays émergents, en raison notamment de l'accès inégal aux vaccins contre le coronavirus, a alerté mardi 27 juillet le FMI, qui maintient sa prévision de croissance mondiale de 6% en 2021. « L'accès aux vaccins est devenu la principale ligne de rupture divisant la reprise mondiale en deux blocs », souligne le FMI dans ses prévisions économiques mondiales actualisées et publiées mardi.

D'un côté, la plupart des économies avancées, qui ont accès aux vaccins et « peuvent s'attendre à une normalisation de l'activité cette année ». De l'autre, les pays qui n'y ont pas ou peu accès et « resteront confrontés à une résurgence des infections et à l'augmentation du nombre de décès liés au Covid-19 », rapporte Le Figaro.

Le produit intérieur brut (PIB) devrait donc progresser plus vite que prévu dans les économies développées, de 5,6% en 2021 (0,5 point de plus que lors des dernières prévisions, en avril). Par contraste, les marchés émergents et économies en développement devraient connaître une forte croissance cette année, mais plus lente que précédemment attendu, de 6,3% (-0,4 point). À plus long terme, pour 2022, la prévision de croissance mondiale du PIB est relevée de 0,5 point, à 4,9%.

Le FMI table désormais, pour les économies développées, sur 2,4% d'inflation en 2021 (+0,8 point), et 5,4% (+0,5 point) dans les pays en développement. «L'inflation devrait rester élevée jusqu'en 2022 dans certains marchés émergents et économies en développement, en partie en raison des pressions continues sur les prix des denrées alimentaires et des dépréciations monétaires, créant ainsi un nouveau fossé », a commenté la cheffe économiste du FMI.

En revanche le commerce international devrait connaître une croissance de 9,7% en 2021 (+1,3 point), « malgré des ruptures d'approvisionnement à court terme ».

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :