ALERTE COVID-19 : Pas de festivités du Nouvel An à Rio de Janeiro cette année (Maire)
international

Afghanistan: Inquiétudes après le retour en force des talibans

16/08/2021
Afghanistan: Inquiétudes après le retour en force des talibans


Stupeur et inquiétudes en Afghanistan. Vingt ans après avoir été chassé du pouvoir par une coalition menée par les États-Unis, les Talibans s’apprêtent à revenir au pouvoir. Ce dimanche, ils ont franchi les portes de la capitale Kaboul, après avoir conquis la quasi totalité du pays. Preuve de leur main-mise, le président Ashraf Ghani, a quitté son palais présidentiel, direction le Tadjikistan.


« Nous sommes allés en Afghanistan il y’a 20 ans avec une mission et cette mission était de régler le compte de ceux qui nous ont attaqués le 11 septembre (2001). Nous avons accompli cette mission », a déclaré le secrétaire d’Etat américain, Anthony Blinken, interrogé sur CNN le dimanche 15 août.

Il a rejeté toute comparaison entre la situation à Kaboul et la chute de Saïgon au Vietnam en 1975, réaffirmant que les États-Unis avaient « atteint les objectifs » de la guerre en Afghanistan.


Mercredi 14 avril dernier, le président des États-Unis, Joe Biden, avait acté lors d’un discours très attendu, « le retrait définitif » des soldats américains d’ici le 20e anniversaire des attentats « odieux » du 11 septembre 2001.
Biden est le quatrième président américain à avoir gérer la présence militaire américaine en Afghanistan. Il avait promis de ne pas transmettre « cette responsabilité à un cinquième ».


Le personnel de l’ambassade américaine à Kaboul a été transféré en urgence vers l’aéroport de la capitale afghane, où ont été dépêchés des milliers de soldats américains.


La France a déplacé son ambassade à l’aéroport de Kaboul et le ministre français des Forces armées, Florence Parly, a annoncé que son pays débutera « d’ici la fin de ce lundi » l’évacuation des français encore présents en Afghanistan.
Plusieurs médias ont rapporté ce lundi des scènes de panique à Kaboul, la capitale afghane. Des soldats américains auraient notamment tirés en l’air, rapporte Le Parisien.

Plusieurs pays ont fermé leurs ambassades et prévus de rapatrier leurs ressortissants. Le Président français, Emmanuel Macron, qui préside un Conseil de défense, s’exprimera sur la situation ce lundi soir.
« Cela restera l’une des plus grandes défaites dans l’histoire américaine », a jugé ce dimanche l’ancien locataire de la Maison Blanche, Donald Trump, appelant son successeur Joe Biden à la démission, au vu de la situation en Afghanistan.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :