ALERTE COVID-19 : Pas de festivités du Nouvel An à Rio de Janeiro cette année (Maire)
economie

Les mesures prises par le gouvernement vont avoir des impacts sur l’évolution du marché (Ministre)

02/09/2021
Les mesures prises par le gouvernement vont avoir des impacts sur l’évolution du marché (Ministre)


Suite aux recommandations du Conseil National de la Consommation tenu mardi 31 août 2021, le gouvernement du Sénégal a adopté des mesures pour atténuer la hausse des prix notée, ces derniers temps, notamment la suppression de la taxe conjoncturelle à l’importation (TCI). Ces mesures, selon le ministère des Finances et du Budget entraîneront une baisse des recettes de l’État de l’ordre de 47 milliards de FCFA, mais auront un impact significatif sur le pouvoir d’achat des ménages sénégalais.

« L’Etat du Sénégal travaille à maintenir les prix à la consommation à leur niveau actuel ou à ce qu’ils n’augmentent pas, dans un contexte où « tous les pays sont en proie à une hausse généralisée des prix », a précisé, ce jeudi 2 septembre 2021, le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo en conférence de presse avec sa collègue ministre du Commerce et Petites et moyennes entreprises, Aminata Assome Diatta.

A en croire Abdoulaye Daouda Diallo, aujourd’hui, tous les pays sont en proie à une hausse généralisée des prix. S’agissant des des importations, « il y a un renchérissement du fuel, ce qui fait que le prix du fret a fortement augmenté », et « certains importateurs ont même répercuté cela sur les prix, les multipliant par trois ou quatre ». Cette situation a fait que le chef de l’Etat, Macky Sall, a pris la décision de supprimer la taxe conjoncturelle à l’importation (TCI). Cela, afin d’amoindrir les chocs exogènes sur les prix.

Pour sa part, la ministre du Commerce et des PME, Aminata Assome Diatta, qui a qualifié la situation d’exceptionnelle, a rassuré que les mesures prises par le gouvernement du Sénégal vont avoir des impacts sur l’évolution du marché. Lesdites mesures vont se traduire, d’après elle, par « le respect des prix homologués, c’est-à-dire pousser les commerçants à vendre les produits à des prix indiqués ». Pour le sucre par exemple, elle a rassuré que le prix « ne va pas dépasser 625 le kilogramme, et cela grâce à la suppression de la TCI ».

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :