ALERTE COVID-19 : 02 nouveaux décès, 06 cas positifs enregistrés ce vendredi
Santé

Riposte contre la Covid-19 : la contribution de la médecine traditionnelle en question

02/09/2021
Riposte contre la Covid-19 : la contribution de la médecine traditionnelle en question


L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que 80% des populations rurales vivant dans les pays en développement sont tributaires de la médecine traditionnelle pour leurs besoins en soin de santé. Selon une étude menée en 1997 par les universitaires nigériens Ag Arya Moussa et Alfari Dagara Daouda, en cas de maladie, la médecine traditionnelle reste le premier recours de 60 à 80% de la population au Niger par exemple. Le potentiel rôle de la médecine traditionnelle et des tradipraticiens pour l'atteinte de l’objectif de la santé pour tous a été reconnu dans la Déclaration d’Alma-Ata de 1978. 

Dans ce contexte de pandémie Covid-19, la 19ème Journée africaine de médecine traditionnelle a été célébrée, le 31 août, autour du thème "La contribution potentielle de la médecine traditionnelle aux efforts de riposte à la COVID-19".

Depuis l’avènement de la pandémie des tradipraticiens d’horizon divers se sont investis dans la recherche de traitement contre le nouveau coronavirus. En Chine par exemple, le titre honorifique national, baptisé "Le héros du peuple", a été décerné à Zhang Boli, expert en médecine traditionnelle chinoise.

Boli a présidé les recherches du programme de traitement de la COVID-19 en combinant la médecine traditionnelle chinoise et la médecine occidentale.

Au Sénégal, c’est le tradipraticien Samba Ndiaye, spécialisé en phytothérapie, qui s’est particulièrement distingué dans la riposte contre la Covid-19 en proposant des tisanes et même un "remède" à bases de plantes locales.

"L’État du Sénégal apprécie à sa juste valeur la participation des praticiens de la médecine traditionnelle à l’effort de santé pour vaincre la Covid-19", a récemment déclaré le ministre de la Santé et de l'Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. Il s’agit selon lui de la sensibilisation au respect des gestes barrières, la sensibilisation pour la vaccination contre la Covid-19 et la proposition de produits contre la maladie.

"Le gouvernement est donc conscient des énormes potentialités qu’offre la Médecine traditionnelle et reste soucieux de la sécurité sanitaire des populations. En conséquence, tous les produits proposés font l’objet d’une grande attention au niveau de toutes les instances de régulation", a précisé le ministre.

Pour sa part, l’OMS a dit accueillir favorablement les innovations à travers le monde, y compris le recyclage des médicaments, des produits issus de la pharmacopée traditionnelle et la mise au point de nouvelles thérapies dans le cadre de la recherche de traitements potentiels de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).

L’Agence onusienne a rappelé que l’Afrique a une longue histoire de médecine traditionnelle et de tradipraticiens de santé "qui jouent un rôle important dans les soins aux populations". Elle ajoute : "Des plantes médicinales telles que l’artemisia annua sont considérées comme des traitements possibles de la COVID-19, mais des essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables."

Car, estime l’OMS, les Africains méritent d’utiliser des médicaments testés selon les normes qui s’appliquent aux médicaments fabriqués pour les populations du reste du monde. "Même lorsque des traitements sont issus de la pratique traditionnelle et de la nature, il est primordial d’établir leur efficacité et leur innocuité grâce à des essais cliniques rigoureux", ajoute l'organe onusien chargé des questions de santé.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :