ALERTE COVID-19 : Amnesty demande aux laboratoires de mettre à disposition des pays à faible revenu « 50% des doses produites »
Environnement

Gestion du plastique : vers la mise en place d’un centre d’excellence sous-régional de formation

03/09/2021
Gestion du plastique : vers la mise en place d’un centre d’excellence sous-régional de formation


Les autorités sénégalaises souhaitent travailler de « manière étroite » avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), pour la création d’un centre d’excellence de formation à la technologie des rayonnements dans les matières plastiques au niveau sous-régional, a annoncé, jeudi 2 septembre 2021, le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall.

« Je propose la création de ce centre qui pourrait être un levier important pour aider les gouvernements dans la prise de décision et encadrer par le conseil scientifique et technique, la mise en œuvre des politiques et programmes initiés dans ce domaine », a-t-il déclaré. M. Sall intervenait à l’occasion d’une table-ronde virtuelle, organisée par l’AIEA sur la « Technologie nucléaire au service de la lutte contre la pollution par le plastique », a informé l’APS.

Le ministre a fait savoir que le Sénégal entend travailler avec l’AIEA à travers un programme d’assistance technique, qui « permettra d’assurer la formation des acteurs concernés ainsi que la fourniture d’équipements adaptés aux besoins du pays ». Il a par ailleurs dit « tout l’intérêt du gouvernement du Sénégal à la problématique de la pollution plastique » qui constitue, selon lui l’un des « défis environnementaux les plus urgents auxquels la communauté internationale doit faire face ».

Le ministre de l’Environnement a révélé que la production annuelle de déchets plastiques du Sénégal est près 200 mille tonnes dont 10% sont recyclés, et le reste rejeté dans la nature. « La lutte contre ce phénomène nécessite la mise en place de solutions globales, engageant tous les pays producteurs et utilisateurs », a-t-il soutenu.

Abdou Karim Sall a également rappelé que le Sénégal milite en faveur de la mise en place d’un traité multilatéral juridiquement contraignant « pour réduire l’utilisation des produits à usage unique et renforcer l’industrie du recyclage ».

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :