ALERTE COVID-19 : 02 nouveaux décès, 06 cas positifs enregistrés ce vendredi
société

Le gouvernement et les syndicats d’enseignants reprennent les négociations pour une année « avec zéro perturbation » 

05/10/2021
Le gouvernement et les syndicats d’enseignants reprennent les négociations pour une année « avec zéro perturbation » 


Alors que des syndicats d’enseignants menacent d’aller en grève dès le rentrée scolaire, la ministre de la Fonction publique et du Renouveau du service public, Mariama Sarr, a annoncé lundi 04 octobre, la reprise des négociations entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants afin « d’aboutir à une année scolaire et académique apaisée, avec zéro perturbation ». Cette annonce intervient à dix jours de la rentrée des classes, prévue le 14 octobre.

Les ministres de l’Education nationale, Mamadou Talla, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Cheikh Oumar Hann, des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo et de l’Habitat, Abdoulaye Sow, ont également pris part à cette réunion d’évaluation de l’exécution des accords de 2018, relatifs au secteur de l’éducation, a renseigné l’APS.

« Il a été question de reprendre les négociations et mettre en place, avec les syndicats, un agenda de travail et d’évaluation de l’exécution des accords de 2018 », a précisé Mariama Sarr. A l’en croire, « entre octobre, novembre et décembre, tous les ministres vont procéder, chacun en ce qui le concerne, aux rencontres sectorielles, en relation avec les syndicats d’enseignants et les partenaires sociaux que sont la société civile et l’association des parents d’élèves ».

Ainsi, à la fin du mois de décembre, « nous allons procéder à la plénière concernant tous les ministres », a fait savoir la ministre de la Fonction publique et du Renouveau du service public. Ces réunions sectorielles et plénières vont permettre au gouvernement de savoir ce qui a été fait, ce qui n’a pas été fait, qu’est-ce qu’il faut faire, selon Mariama Sarr.  

Pour sa part, le porte-parole des secrétaires généraux du G7, organisation intersyndicale regroupant les sept principaux syndicats d’enseignants du pays, Abdourahmane Guèye a affirmé que la reprise des négociations va « contribuer fortement à apaiser l’école, comme le veulent aussi bien les enseignants, le gouvernement de même que les élèves et parents d’élèves ».

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :