ALERTE COVID-19 : 02 nouveaux décès, 06 cas positifs enregistrés ce vendredi
société

Fête de l’excellence de l’ONPN : 63 pupilles de la nation récompensés pour leurs performances scolaires

12/10/2021
Fête de l’excellence de l’ONPN : 63 pupilles de la nation récompensés pour leurs performances scolaires


Comme chaque année, l'office national des pupilles de la nation (ONPN) a organisé sa traditionnelle fête de l’excellence qui prime les meilleurs élèves pupilles de la nation admis au BAC, au BFEM, et au CFEE. L’innovation majeure de l’édition 2021 qui s’est tenue mardi 12 septembre 2021, au Musée des civilisations noires est la récompense des pupilles qui se sont particulièrement distingués par leurs performances scolaires tout au long de l’année.  

Au total, 63 élèves ont reçu, en guise de prix, des kits scolaires complets, des ordinateurs portables et des enveloppes d’argent pour les accompagner dans la poursuite de leurs études. La cérémonie a vu la participation du représentant du ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la protection des enfants, M. Mame Gor Diouf, secrétaire général dudit ministère. Le directeur général de l’ONPN, Mamadou Saliou Diallo, le représentant du Conseil de surveillance de l’ONPN, l’ambassadeur de bonne volonté de l’ONPN, l’ancien CEMGA le Général Mansour Seck, ainsi que l’ancienne ambassadrice de l’Office, Mme Amy Sarr Fall ont pris part à la cérémonie.

« Nous les encourageons à continuer dans cette dynamique » (DG ONPN)

« Nous avons décidé en association avec le Conseil de surveillance de l’Onpn de primer tous les enfants qui se distinguent et se comportent bien à l’école. Les bacheliers reçoivent un ordinateur et une enveloppe de 100 000 francs CFA. Les élèves qui ont eu le Bfem reçoivent un kit scolaire, une enveloppe de 50 000 francs, et c’est pareil pour les élèves qui ont obtenu le CFEE », a expliqué le directeur général de l’ONPN, Mamadou Saliou Diallo. L’Etat est en train d’accompagner les pupilles et eux aussi à leur niveau ils sont en train de prendre leur responsabilité en obtenant de bons résultats à l’école. Nous les encourageons à continuer dans cette dynamique, a-t-il ajouté.

« On doit tout faire pour qu’il n’y ait pas d’oubli. Que ce ne soit pas périodiquement qu’on se rappelle des drames de la nation. Cela fait partie de notre histoire. S’agissant du naufrage le Joola, je me rappelle que même dans mon cabinet, j’ai perdu des sous-officiers et que l’un était un survivant mais n’avait plus ses capacités. Donc c’est une affaire qui nous frappe nous tous. Nous devons tous accompagner l’Etat dans la prise en charge des pupilles de la nation », a déclaré l’ambassadeur de bonne volonté de l’ONPN, le Général Mansour Seck qui a par ailleurs adressé ses vives félicitations aux récipiendaires.

Pour sa part, Mme Amy Sarr Fall, directrice générale d’Intelligences magazine et ancienne ambassadrice de l’ONPN, a témoigné son admiration envers les pupilles de la nation. « J’admire l’excellence que vous incarnez. Je vous suis depuis quelques années. Je voudrais vous dire que vous êtes sur la bonne voie. Le fait de refuser d’être des victimes, le fait de vous dire qu’en tant que croyant vous avez compris très tôt que Dieu éprouve ceux qu’il aime. Ne pensez jamais que vous avez quelque chose de moins que quelqu’un d’autre. Certes vous avez senti la lourdeur d’une perte d’un proche mais sachez que la force est en vous et que avez un potentiel de surpasser toutes les limites que vous imaginez », a poursuivi Mme Fall à l’endroit des jeunes récipiendaires. C’est tout le peuple sénégalais qui se soucie de votre avenir parce que vos parents ont fait le sacrifice suprême pour leur nation et c’est normal que nous soyons avec vous, à vos côtés, a-t-elle ajouté.  

Une invite à la persévérance et à la résilience des pupilles face aux multiples défis

Mame Gor Diouf a rappelé qu’au lendemain du naufrage du bateau le Joola, l’Etat du Sénégal a pris d’importantes mesures pour la prise en charge des familles, des enfants, notamment les pupilles de la nation. Il a salué le travail important de l’ONPN.

Selon le représentant du ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la protection des enfants, M. Mame Gor Diouf, les missions exaltantes de l’Office sont aujourd’hui magnifiées par des performances énormes. Au total, 977 enfants ou pupilles de la nation sont régulièrement suivis dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’accès à l’emploi, a-t-il indiqué. Mieux, dit-il, à la faveur de la récente décision du président Macky Sall de régulariser la situation des orphelins non déclarés pupilles de la nation, son ministère a permis de mobiliser 106 millions 500 mille aux profits des orphelins non déclarés.

A l’endroit des récipiendaires, M. Diouf a salué leur résilience dans un contexte difficile de crise sanitaire liée au nouveau coronavirus. « Malgré le Covid-19, vous êtes restés résilients et performants au point d’engager des résultats extraordinaires qui sont même au-delà de la moyenne nationale. Je vous félicite au nom du président de la République, du ministre de la Femme, de la Famille et de son collègue de l’Education. Cette fête de l’excellence est une invite à la persévérance et à la résilience des pupilles face aux multiples défis qui les interpellent », a déclaré M. Diouf.

Il a par ailleurs félicité et encouragé le travail du directeur général de l’ONPN et toute son équipe. Je l’encourage à poursuivre les vastes chantiers marqués par trois décisions fortes du chef de l’Etat. Il s’agit de la régularisation  la situation de tous les orphelins du naufrage du Joola non déclarés pupilles de la nation ; le renforcement des moyens de l’Office national des pupilles de la nation et enfin l’engagement du gouvernement à enrôler les pupilles devenus majeurs dans le programme ‘’Xeyu Ndaw Gni’’ ».

 

A propos des pupilles de la nation

Les enfants mineurs des personnels des forces armées, des personnels des forces de la Police et des autres corps para militaires, des fonctionnaires et agents de l’Etat décédés à l’occasion de guerre ou d’opérations de maintien de la paix ou de la sécurité tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du territoire national ou l’occasion de l’exécution de mission en service commandé ou de service public, ou se trouvent du fait de ces évènements dans l’incapacité de pourvoir à leurs obligations et charges de famille ;

Les enfants mineurs des personnes victimes d’accidents graves ou de catastrophe dont l’État accepte la prise en charge. Il en est de même si les tribunaux établissent la responsabilité de l’État.

 

 

 

 

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :