bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : 265 nouveaux cas positifs déclarés ce jeudi au Sénégal
Santé

Omicron, le nouveau variant qui préoccupe le monde

27/11/2021
Omicron, le nouveau variant qui préoccupe le monde


Apparu en Afrique du Sud il y a deux jours, le variant B.1.1.529 baptisé Omicron par l’OMS inquiète le monde. Après une vingtaine de cas de ce virus détectés en Afrique du Sud, c’est en Europe que le nouveau variant s’est déployé. Vendredi, un cas a été détecté en Belgique. Ce samedi 27 novembre, c'est l'Allemagne qui a annoncé avoir identifié un cas du nouveau variant. Plus tard dans la matinée, les Pays-Bas ont annoncé que 61 passagers en provenance d'Afrique du Sud ont été testés positifs au Covid-19. Ils ont été placés en quarantaine dans un hôtel proche de l'aéroport d'Amsterdam. L'autorité sanitaire néerlandaise analyse désormais les résultats pour trouver le nouveau variant Omicron.

Omicron présente un nombre "extrêmement élevé" de mutations 

Que sait-on de ce nouveau variant classé comme variant "préoccupant" par l'Organisation mondiale de la santé ? Dévoilé le 24 novembre par une équipe de l'institut de recherche de Krisp en Afrique du Sud, le variant B.1.1.529, dit Omicron présente un nombre "extrêmement élevé" de mutations : pas moins d'une trentaine, contre deux pour le variant Delta, à en croire les scientifiques sud-africains. 

Un variant est dit préoccupant lorsque cette mutation peut affecter la transmissibilité, la virulence ou l'efficacité des vaccins, entre autres. Dans sa réunion d’urgence tenue vendredi 26 novembre, l'OMS a déclaré qu'il faudra quelques semaines pour comprendre l'impact de ce nouveau variant, tandis que les scientifiques s'efforcent de déterminer dans quelle mesure elle est transmissible.

"Ce variant présente un grand nombre de mutations, dont certaines sont préoccupantes. Les données préliminaires suggèrent un risque accru de réinfection avec cette variante, par rapport aux autres COV", a informé l'OMS qui précise qu'une des variantes "a été détectée à des taux plus rapides que les précédentes poussées d'infection, ce qui suggère que cette variante pourrait avoir un avantage de croissance".

Résistance aux vaccins ?

Beaucoup s’interrogent déjà sur la capacité de résistance d’Omicron aux vaccins anti-Covid. Si son nombre important de mutations inquiète, rien aujourd'hui ne peut indiquer s'il résiste, ou non, aux anticorps développés par la vaccination. L'Agence britannique de sécurité sanitaire a cependant précisé que ce variant présentait une protéine de spicule - qui permet au virus SARS-CoV-2 de pénétrer dans les cellules - complètement différente de la souche du coronavirus sur laquelle les vaccins actuels sont basés. 

Déjà des mesures de restrictions

Plusieurs pays ont déjà pris des mesures sévères de contrôle des voyageurs venant d'Afrique du Sud ou des pays limitrophes. Le Royaume-Uni le premier : dès jeudi 25 novembre au soir, le pays a interdit l'accès au pays aux voyageurs en provenance d'Afrique du Sud, de Namibie, du Lesotho, d'Eswatini, du Zimbabwe et du Botswana. Singapour a également fermé ses portes aux non-résidents en provenance d'Afrique du Sud et de six autres pays africains. Israël a suivi.

En Europe outre la France, l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie et Malte ont annoncé fermer leurs frontières aux personnes qui se trouvaient en Afrique du Sud et six pays africains voisins. 

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :