bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : La Tunisie Enregistre Son Premier Cas De Flurona

ARTICLE SUIVANT

culture

Une « manifestation qui fait davantage vivre et rayonner le livre » (Abdoulaye Diop)

02/12/2021
Une « manifestation qui fait davantage vivre et rayonner le livre » (Abdoulaye Diop)


La pandémie de Covid-19 a certes impacté les activités culturelles à travers le monde mais elle a permis aux acteurs du secteur, notamment les auteurs à mûrir leurs réflexions sur leurs œuvres. Ce jeudi 02 décembre 2021 a été l’occasion pour ces écrivains de célébrer la deuxième édition du Salon du livre sur le thème : « Littérature et Covid-19 ».

Cette cérémonie présidée par le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, en compagnie du Parrain, le Professeur de littérature africaine, Amadou Ly est une réponse à la demande des professionnels de relancer les activités économiques et culturelles après deux ans de pandémie.

Favoriser la promotion et la valorisation des industries culturelles et créatives tel est l’objectif principal de cet évènement dédié aux amoureux du livre. Le salon du livre dont la première édition s’est tenue à Saint-Louis en 2018, est une « manifestation qui va faire davantage vivre et faire rayonner le livre », a renchéri le ministre de la Culture Abdoulaye Diop.  

Selon lui, l’engagement des hautes autorités de notre pays et au premier chef, le président Macky Sall en faveur du livre et de la lecture en particulier ne s’est jamais dévalorisé. « L’augmentation substantielle de l’enveloppe consacrée à l’édition et à la lecture publique en est une parfaite démonstration. Il est aussi important de mentionner la polarisation des écrits de nos vénérables religieux », a fait savoir Abdoulaye Diop.

Il s’agira d’identifier, de sécuriser et de valoriser les manuscrits dans toutes les entités religieuses du pays. Dans la même dynamique en partenariat avec la maison d’édition Al Buraq, le ministre Abdoulaye Diop a annoncé le lancement, le 9 décembre 2021, de la tournée nationale du manuscrit dédiée à la mémoire du regretté Pr Iba Der Thiam.

M. Diop a aussi rappelé que le président Macky Sall a généreusement dégagé dans le cadre du Fonds Force Covid-19 une enveloppe de 3 milliards dont 200 millions pour le secteur du livre et de la lecture.

Au total 58 maisons d’édition, une imprimerie et quelques librairies sont présentes au Salon du livre qui se tient du 02 au 05 décembre 2021, selon le Directeur du Livre, Ibrahima Lô. « Tout cela offre aux citoyens l’opportunité d’acheter des livres et de les lire », a-t-il dit rappelant que la mission de la direction du Livre « n’est pas que le livre mais c’est aussi la lecture ».

Exposante pour la maison d’édition Harmattan, Mboulé Badji s’est réjouie, cette année, de la tenue du Salon du livre. Pour elle, c’est l’occasion d’exposer les livres, de présenter certains auteurs qui ne sont pas connus du public. C’est aussi le moment pour les lecteurs de rencontrer les écrivains, d’échanger avec eux sur leurs œuvres.

« Il y a des réductions de prix sur certains ouvrages, donc plus accessibles », soutient Mboulé Badji qui a appelé aux friands de lecture à profiter de cet évènement pour faire leur « Shopping Book » (achat de livres).

Tout au long du Salon national du livre (du 02 au 05 décembre), plusieurs activités sont au programme avec des colloques, des ateliers, contes, dédicaces à la Place du souvenir africain de Dakar, informe le Directeur du Livre, Ibrahima Lô.

 

A propos du parrain, Pr Amadou Ly

Cette année encore comme lors de la première édition du Salon nous le comité d’organisation du Salon du livre a tenu à respecter une heureuse tradition consistant à honorer des personnalités remarquables pour leur générosité et leur passion au service du livre et de la lecture. Le choix de cette édition est porté sur l’éminent professeur Amadou Ly.

« Le nom du Pr Ly se confond avec la littérature de manière générale, et la littérature africaine en particulier. Il en est l’un des plus grands spécialistes. En tant qu’ancien conseiller, il a toujours éclairé de ses conseils avisés, de son approche scientifique considérable », a témoigné le ministre de la Culture. C’est donc ce formateur émérite, d’homme de culture et de sagesse attaché à son terroir que nous avons tenu à mettre en lumière en le donnant en exemple à la jeunesse.  

Le Pr Amadou Ly, spécialiste de la littérature africaine de langue française et enseignant à l’université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar. Il est membre du jury du concours de haïku (poème japonais) au Sénégal, depuis 1984. Un certificat d’honneur du ministère des Affaires étrangères du Japon lui a été remis pour sa contribution à la promotion du haïku et à la compréhension de la culture japonaise au Sénégal.

 

 

 

 

 

 

 

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :