bannière
bannière
ALERTE COVID-19 : La Tunisie Enregistre Son Premier Cas De Flurona
international

Transition au Mali : Ce qu’il faut retenir de la rencontre entre le médiateur de la CEDEAO et la junte

06/01/2022
Transition au Mali : Ce qu’il faut retenir de la rencontre entre le médiateur de la CEDEAO et la junte


Le médiateur de la CEDEAO  Goodluck Jonathan était à Bamako le 5 janvier pour porter le message des chefs d’Etats membres de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest à la junte au pouvoir. A quelques jours du prochain sommet extraordinaire de l’instance sous-régionale, l’émissaire a eu pour mission de rappeler les exigences de l’organisation au président de la transition au Mali, Assimi Goïta. Sa rencontre avec la junte au pouvoir était décisive dans le contexte où la transition avait la pression du respect du chronogramme établi pour l’organisation des élections et se conformer aux décisions des assises nationales.

Entre le président de la transition le colonel Assimi Goïta et le représentant de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, les échanges ont particulièrement tourné autour de la proposition de chronogramme qui prévoit un prolongement de la transition de cinq ans. Mais cette proposition qui avait été rejetée par une majorité des personnalités présentes dans la salle n’a pas non plus reçu l’approbation de l’émissaire qui est la dernière carte pour un moratoire. L’ancien président nigérian a clairement affirmé que la transition politique d’une durée de cinq ans proposée par la junte malienne ne saurait être admise, réfutant ainsi la résolution majeure des assises nationales. Véritable casse-tête pour le président de la transition qui devra trouver dans l’urgence une alternative pour une sortie de l’impasse.

Une telle proposition avait peu de chance d'être acceptée en ce sens que le délai de 5 ans était de trop. Certes il est évident que de profondes réformes sont nécessaires mais... On pourrait bien se demander si en un temps aussi record d'autres ajustements pourraient se faire pour répondre à la demande de la CEDEAO? Tout porte à prévoir des lendemains incertains pour le Mali.

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :