ALERTE : Trois nouveaux bateaux chargés de céréales ont quitté l’Ukraine
economie

La Banque mondiale prévoit un ralentissement de la croissance mondiale jusqu’en 2023

12/01/2022
La Banque mondiale prévoit un ralentissement de la croissance mondiale jusqu’en 2023


Après un fort rebond en 2021, l’économie mondiale entre dans une phase de ralentissement prononcé dans un contexte marqué par la menace de nouveaux variants de la Covid-19 et une montée de l’inflation, de la dette et des inégalités de revenus qui pourraient mettre en péril la reprise dans les économies émergentes et en développement, selon la Banque mondiale. 

Dans ses dernières Perspectives économiques mondiales a indiqué que les économies avancées devraient voir leur taux de croissance fléchir de 5% en 2021 à 3,8% en 2022 et 2,3% en 2023. « Bien que leur progression marque le pas, elle sera suffisante pour rétablir les niveaux de production et d’investissement aux tendances observées avant la pandémie », a assuré la BM.

En revanche, dans les économies émergentes et en développement, la croissance devrait reculer de 6,3% en 2021 à 4,6% en 2022 et 4,4% en 2023. D’ici à 2023, les économies avancées auront totalement retrouvé leur niveau de production pré-COVID, tandis que la performance des économies émergentes et en développement restera inférieure de 4% à leur tendance pré-COVID. 

Pour de nombreuses économies vulnérables, le recul est encore plus important : la production des économies fragiles et touchées par un conflit et celle des petits États insulaires seront inférieures de respectivement 7,5% et 8,5% à leur tendance pré-COVID, prévient-elle. En même temps, poursuit-elle, « la montée de l’inflation, qui frappe particulièrement durement les travailleurs à faible revenu, entrave les mesures de politique monétaire ». 

À l’échelle mondiale et dans les économies avancées, l’inflation est à son plus haut niveau depuis 2008. Dans les économies émergentes et en développement, elle a atteint un niveau record depuis 2011. Afin de contenir les pressions inflationnistes, de nombreuses économies émergentes et en développement procèdent au retrait de leurs mesures de soutien à la relance alors même que la reprise est encore loin d'être acquise.

 

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :