ALERTE : L’Otan lance la ratification pour les adhésions de la Suède et de la Finlande
Santé

Le ministre de la Santé appelé à intensifier la distribution des moustiquaires imprégnées

16/06/2022
Le ministre de la Santé appelé à intensifier la distribution des moustiquaires imprégnées


En cet hivernage où les cas de paludisme sont plus fréquents, l’Etat du Sénégal entend relancer le programme national de lutte contre le paludisme. Le chef de l’Etat, Macky Sall, a demandé, en Conseil des ministres du mercredi 15 juin 2022, au ministre de la Santé et de l’Action sociale « d’engager, avec toutes les parties prenantes, l’intensification de la distribution des moustiquaires imprégnées et des activités de plaidoyer auprès des communautés ».

Cela, en vue d’accentuer la mise en œuvre efficace du Programme national de lutte contre le paludisme, lit-on dans le communiqué du Conseil.

En 2019 par exemple, 354 708 cas de paludisme ont été confirmés au niveau des structures sanitaires soit un taux d’incidence12 de 2 188 pour 100 000 habitants au niveau national, renseigne l’Agence nationale pour la statistique et la démographie (ANSD). Le nombre de cas de paludisme confirmés chez les femmes enceintes est de 7 155.

En ce qui concerne la mortalité, sur les 260 cas de décès liés au paludisme tous âges, enregistrés en 2019, les 39% (102 décès) sont notifiés par trois régions (Kolda, Tambacounda et Kédougou). Chez les enfants de moins de 5 ans, 62 décès liés au paludisme sont enregistrés, dont 58% (36 décès) notifiés par les mêmes régions de Kédougou, Tambacounda et Kolda.

Le coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) Dr Doudou Sène a renseigné que le Sénégal a eu un recul global du taux de prévalence parasitaire qui se situe à 0,3 % pour l'ensemble du territoire national. Selon lui, on peut espérer, d'ici à 2030, qui est l'échéance, que l'élimination du paludisme au Sénégal puisse être atteinte.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :