ALERTE : L’Otan lance la ratification pour les adhésions de la Suède et de la Finlande
Le coin santé

L’Alzheimer, une maladie de la vieillesse

16/06/2022
L’Alzheimer, une maladie de la vieillesse


L’Alzheimer est la maladie neurodégénérative la plus fréquente chez le sujet âgé. La maladie est incurable. L’allongement de la durée de vie moyenne permis par l’amélioration des conditions de vie est en partie une des raisons qui expliquent l’augmentation du nombre de personnes concernées par cette pathologie.

Quelle est la cause de cette maladie ?

La maladie d’Alzheimer est caractérisée par une dégénérescence des neurones. Cette dégénérescence est le résultat de la progression concomitante de deux types de lésions : d’une part l’accumulation anormale à l’extérieur des cellules nerveuses et d’autre part l’accumulation anormale de la protéine TAU dans les neurones.

Quels sont les symptômes de l’Alzheimer ?

La perte de mémoire est la plus connue et souvent le premier symptôme de la maladie. Par la suite, surviennent des troubles : des fonctions exécutives, de l’orientation spatio-temporelle, de langage, de l’écriture, du mouvement, du comportement, de l’humeur et du sommeil avec une insomnie.

Est-ce une maladie héréditaire ?

Les études montrent que dans 99 % des cas, la maladie d’Alzheimer n’est pas héréditaire. Dans le cas où le gène défectueux est hérité de l’un des parents, la maladie se développe le plus souvent à un âge plus précoce. En France, les recherches menées par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale indiquent que 10 % des cas de maladie d’Alzheimer chez les patients de moins de 65 ans sont des formes familiales héréditaires rares de la maladie.

À quel âge peut-on avoir la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer apparaît le plus souvent après l’âge de 65 ans.  A plus de 80 ans, le pourcentage de la population atteint de la maladie augmente.

Comment évolue la maladie ?

L’évolution de la maladie est très variable d’un patient à l’autre. Elle dépend notamment de l’âge de la personne malade au moment du diagnostic, de son état de santé général et de l’apparition ou du développement d’autres pathologies. On distingue trois stades dans la maladie d’Alzheimer :

Ø  Stade Léger : Environ 25 % de l’hippocampe diminue en volume et le lien entre mémoire à court terme et à long terme se fait plus difficilement. Le déficit cognitif est subtil :  le patient a des oublis bénins de noms ou d’événements récents qui s’intensifient avec le temps.

Ø  Stade modéré : D’autres zones du cerveau sont touchées, ce qui engendre des troubles du comportement, des gestes, du langage et de la reconnaissance. La personne atteinte d’Alzheimer a besoin d’une aide pour certaines activités (se déplacer, gérer son budget, faire à manger…).

Ø  Stade sévère : Les lésions progressent et la récupération des informations est quasiment impossible : les évènements et informations passés disparaissent de la mémoire. La défaillance des cellules cérébrales est importante. Le patient, atteint de la démence perd son autonomie pour presque tous les actes de sa vie quotidienne.

Quel est le traitement ?

Le traitement repose sur la prise de médicaments qui améliorent la cognition. Aucun traitement ne permet de guérir la maladie, mais des médicaments et des stratégies de gestion des symptômes peuvent soulager provisoirement ces derniers.

Quelle est l’espérance de vie d’une personne malade d’Alzheimer ?

L’espérance de vie d’une personne malade d’Alzheimer varie de huit à douze ans à partir du moment où le diagnostic est établi. Mais il ne s’agit que d’une moyenne en France. Il est important de considérer l’âge de la personne au moment du diagnostic. L’Alzheimer ne peut être la cause directe de la mort. Mais des complications indirectes peuvent réduire l’espérance de vie des personnes qui en sont atteintes.

copyright www.intelligences.info

A SUIVRE AUSSI

0 commentaires

    Nom :
     

    Commentaire :